Grizzlies

Officiel : Andre Iguodala transféré à Miami, le Heat se renforce sur les ailes et prolonge Iggy 2 ans pour 30 millions !

Andre Iguodala
Source image : NBA League Pass

C’est fait ! Et l’heureux élu est… Miami ! Enterré à Memphis depuis des mois et dans l’espoir de rejouer dans une autre franchise, Andre Iguodala a été envoyé chez le Heat dans un transfert qui contient une prolongation de 2 ans et 30 millions de dollars.

Ce bruit que vous entendez, c’est probablement celui des fans des Clippers et des Lakers qui soupirent. Depuis plusieurs mois, les deux franchises de Los Angeles et d’autres comme les Mavs ou Rockets attendaient impatiemment de voir comment la situation d’Iguodala allait se résoudre à Memphis. En effet, avec ses trois bagues aux doigts, son expérience et sa polyvalence, l’ancien des Warriors représentait l’ajout idéal pour n’importe quelle équipe souhaitant remporter le titre. Cependant, après son transfert de Golden State vers les Grizzlies cet été, Iggy entamait un processus aussi long que pénible dans le Tennessee. D’un côté, le joueur, sous contrat pour une dernière année et refusant clairement de jouer car ne désirant pas prendre part à un projet de reconstruction, une attitude qui a fait de lui un des anciens les plus critiqués du circuit. De l’autre, la franchise de Memphis, exerçant son droit en retenant le joueur et en faisant monter les enchères. L’idée était aussi simple qu’intelligente de la part des Grizzlies : si vous voulez récupérer Iguodala, il va falloir lâcher un 1er tour de Draft en échange. Une fois cette demande déposée, le management du Tennessee attendait patiemment que les offres s’alignent, sauf qu’à l’approche de la trade deadline les discussions se réduisaient et certains en venaient à espérer que Memphis craque en se libérant de son joueur via un buy-out. Espoir vite taclé par les déclarations d’Andre, ce dernier laissant entendre qu’il pourrait ne pas du tout jouer de la saison s’il n’était pas transféré dans la semaine vers une de ses équipes de choix. Une stratégie qui n’a fait qu’augmenter le nombre de haters autour d’Iggy, mais qui a fini par payer. En effet, le Heat s’est rapproché des Grizzlies au fil des jours et, proposant un meilleur deal à Memphis, a réussi à récupérer le joueur à une vingtaine d’heures du buzzer. C’est donc officiel, Iguodala s’envole pour Miami en échange de Justise Winslow, et Pat Riley se frotte les mains d’avance.

Le boss de la franchise floridienne n’a d’ailleurs pas chômé pendant tout ce temps, téléphonant le Thunder pour savoir si Danilo Gallinari était lui aussi disponible dans un transfert. La piste italienne se refroidissant rapidement, Riley a finalement conclu son affaire avec les Grizzlies et a tendu une perche à Iguodala : un transfert suivi d’une extension, à hauteur de 30 millions de dollars sur deux ans, la seconde saison étant sous team option. Sacré coup de poker pour le Heat qui récupère en Andre un joueur de 36 ans qui n’a pas joué depuis des mois en match officiel, mais un coup qui pourrait faire mouche dans le cas où Jimmy Butler et ses potes foutent le bordel en Playoffs. Ce sera à Iguodala, en premier, de montrer qu’il ne s’est pas tourné les pouces dans son canapé pendant tout ce temps, en aidant le Heat à rester dans les hauteurs de l’Est et en contribuant à une belle épopée au printemps. L’agressivité de Pat Riley et de son staff doivent ici être soulignés. Depuis plusieurs années, le board de Miami était plutôt frileux en ce qui concerne les transferts de mi-saison. Cependant, en voyant la qualité de son groupe actuel, son potentiel, et avec l’envie de séduire de nombreux agents libre à l’été 2021, Riley a changé sa méthode et a préféré jouer la carte de l’initiative. Inutile de préciser que, pour une équipe déjà très douée défensivement, le Heat pourrait proposer des lineups démentiels en fin de match, avec Adebayo, Butler et Iguodala pour rendre fous les adversaires en face. L’expérience d’Andre serait également assez valuable, lui qui a connu des dizaines de matchs de Playoffs et offrira, aux jeunes du coin, des leçons de grande utilité. Un jackpot en perspective, à confirmer sur le terrain.

Non, ce ne sont ni les Clippers, ni les Lakers, ni les Rockets ou Mavs qui sont repartis avec Andre Iguodala. Le Heat s’offre un des gros noms de cette trade deadline 2020, l’expérience à Memphis est désormais dans le passé, à Iggy de nous montrer qu’il en a encore dans le coffre.

Source : ESPN

3 Commentaires

3 Comments

  1. MilkyWay

    6 février 2020 à 5 h 14 min at 5 h 14 min

    Donc sous prétexte qu’on critique l’attitude de Iguodala on est des haters ? Y a pourtant des fans de ce mec qui le critiquent aussi sur son comportement ou des qui supportaient les Warriors jusqu’a cet été … Puis en foutant des phrases comme ça en réalité ca donne plutôt l’impression que vous êtes des fanboys incapables de supporter la moindre critique sur une de vos idoles .

    • bud

      6 février 2020 à 10 h 35 min at 10 h 35 min

      Si tu regardes leur vidéo dans laquelle ils font le point sur la trade deadline tu peux voir qu’ils le taclent assez sévèrement sur son attitude, et suggéraient même que les Grizzlies lui mettent bien profond. Je pense que niveau critique ils sont allés bien plus loin que pas mal de monde.

    • Sebb

      6 février 2020 à 12 h 19 min at 12 h 19 min

      Hummm… Dis donc MilkyWay, faut pas s’énerver comme ça… Si tu avais regardé les derniers apéros de TT, tu aurais vu comme quoi que l’ami Iggy s’est bien fait rhabiller pour l’hiver, et que notamment Alex ne supporte pas son attitude…
      Et je fais pero aussi partie des « haters » qui pensent qu’il y a des coups de pied dans le prose qui se perdent, car quand on gagne des millions, on peut se bouger pour faire son job au lieu de bouder.
      Tu vois, t’es pas tout seul 🙂

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top