Knicks

Les Knicks virent leur président Steve Mills à deux jours de la trade deadline : super, et sinon James Dolan il se vire quand ?

Steve Mills

So Knicks…

Source image : YouTube

Breaking news dans le merveilleux monde qu’est la NBA. Et non, ça ne concerne pas directement la trade deadline. Ce mardi, les Knicks ont décidé de se séparer de leur président Steve Mills, qui était en poste depuis l’été 2017 après quatre ans en tant que manager général.

Bye bye Steve Mills. Au cœur de la nouvelle saison catastrophique des Knicks (15 victoires pour 36 défaites), le président des Knicks vient de prendre la porte, deux mois après le coach David Fizdale, et surtout à deux jours de la trade deadline. Ça fait très Knicks tout ça mais c’est bel et bien la vérité. La nouvelle a été annoncée par Adrian Wojnarowski d’ESPN. La patience du proprio James Dolan a visiblement atteint ses limites et c’est maintenant le manager général Scott Perry qui va prendre les commandes des opérations basket d’après Shams Charania de The Athletic. Cependant, ça sera uniquement pour assurer l’intérim car Shams et Woj ajoutent que les Knicks ont déjà commencé des entretiens pour la succession de Steve Mills. Aucun nom n’est apparu pour le moment, et on attend donc de voir quels sont les potentiels candidats. Évidemment, on sait que le candidat parfait pour James Dolan se nomme Masai Ujiri, que les Knicks ont dans le viseur depuis un bon bout de temps, peut-être plus que jamais aujourd’hui. Le boss des Raptors est un dirigeant très réputé dans le monde de la balle orange et son contrat avec la franchise canadienne arrive bientôt au bout. Bientôt, mais seulement à la fin de la saison 2020-21. Le timing n’est donc pas idéal. De plus, d’après Wojnarowski, les Knicks ne seraient pas prêts à lâcher des tours de draft en compensation pour espérer s’attacher ses services pendant qu’il est encore à Toronto. Compliqué donc.

Le processus concernant l’embauche d’un nouveau président sera donc intéressant à suivre. Qui va succéder à Steve Mills ? Comment ce processus va-t-il s’articuler par rapport à la situation de Masai Ujiri ? Il faudra surveiller ça avec le plus grand intérêt. Ceci étant dit, les Knicks ont encore réussi à nous surprendre, et ils n’arrêtent jamais de repousser les limites. Alors que les franchises NBA s’activent en coulisses pour bien négocier la trade deadline, fixée à 21h heure française jeudi, les Knicks prennent eux une décision radicale en virant leur président. Alors là franchement, on dit bravo. James Dolan peut avoir toutes les raisons du monde, c’est typiquement le genre d’épisode qui continue de nuire à la réputation de la franchise new-yorkaise et qui explique pourquoi personne ne souhaite venir à Manhattan. Les Knicks sont incapables de recruter du lourd pendant l’été et la présence de Dolan fait clairement fuir les gros poissons qui sont convoités par New York. Ce rêve nommé Masai Ujiri, ça ressemble un peu à la Free Agency de l’an passé quand les Knicks étaient sur Kevin Durant et Kyrie Irving. On se rappelle comment ça s’est terminé. Alors la vraie question qu’on se pose aujourd’hui dans les tribunes du Madison Square Garden, c’est de savoir à quel moment James Dolan va vendre la franchise.

Le dernier épisode de la série « Les Knicks nous font rire » vient de sortir, et il est vraiment pas mal. On attend avec impatience le prochain, et il arrivera probablement dans pas très longtemps. 

Source texte : ESPN / The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top