Knicks

Masai Ujiri convoité par les Knicks : il y a plus de rumeurs que de ficelles au Madison Square Garden en ce moment

Masai Ujiri Toronto Raptors

Va falloir des arguments solides pour que Masai Ujiri se tape la motive de venir sortir les Knicks de leur trou.

Source image : YouTube

Nouveaux bruits de couloirs à New York où il se murmure que James Dolan, le propriétaire des Knicks, souhaiterait s’offrir les services du dirigeant actuel des Raptors, Masai Ujiri, afin de remettre sa franchise sur les bons rails. Quand on voit les résultats chez les Raptors, personne ne s’en étonne vraiment.

Après le renvoi de David Fizdale, ce sont les sièges de Steve Mills et Scott Perry, respectivement président et général manager, qui commencent à chauffer. L’ancien coach n’est pas seul responsable des récentes déconvenues new-yorkaises. Le management tient sa part de responsabilité, notamment à travers la composition de l’effectif : le fait que l’arme offensive première des Knicks cette saison s’appelle Marcus Morris en est l’illustration la plus concrète. Le roster fait de la peine depuis plusieurs saisons maintenant et ce n’est pas le coach qu’il faut blâmer pour ça. James Dolan réfléchit donc sûrement à d’éventuels remplaçants pour gérer sa franchise, si les résultats continuaient d’être aussi décevants (pour rester poli). Et selon les dernières rumeurs, ses yeux seraient rivés sur Masai Ujiri, l’homme à qui tout le Canada doit son premier titre NBA. Le Nigérian actuellement en charge des opérations chez les Toronto Raptors avait déjà refusé une offre alléchante des Wizards cet été pour rester dans le Grand Nord. Alors quelles sont vraiment les chances qu’une offre de Dolan l’intéresse ? Ian Begley, journaliste chez SNY nous donne une partie de réponse :

« Les Knicks auront-ils une chance de récupérer Ujiri ? C’est incertain. Mais dès que les Knicks ont commencé à être en difficulté le mois dernier, plusieurs personnes influentes au Madison Square Garden ont été ‘obsédées’ […] par le dirigeant des Raptors, selon des sources de SNY. Pour le récupérer, il faudrait probablement une somme d’argent significative et une autonomie totale. »

Il faudra non seulement un sacré chèque pour attirer Ujiri, mais également une liberté complète dans toute la gestion des opérations basket de la franchise. De nombreux analystes new-yorkais ont régulièrement pointé du doigt les interférences de James Dolan dans le management de l’équipe. Même le respecté Phil Jackson n’avait pas disposé de toute la marge de manœuvre espérée. Le Zen Master s’était par exemple plaint de n’avoir pas pu engager certaines personnes dans son staff. Reste à voir si Dolan est prêt à laisser complètement la place libre mais surtout si Ujiri, lui, est intéressé par une aventure dans la Grosse Pomme. Ce dernier a déclaré être « intrigué » par la nouvelle. Nous n’en savons encore pas plus. Il pourrait éventuellement voir les Knicks – un roster flingué, une culture de la lose et un propriétaire ingérable, rappelons-le quand même – comme un nouveau défi ou à la limite un second projet humanitaire. Il est le fondateur de l’organisation Giants of Africa, qui œuvre pour la jeunesse africaine à travers le basketball depuis 2003, donc pourquoi pas se lancer dans une nouvelle œuvre caritative ?

Comme d’habitude, les rumeurs circulent vite du côté de la Cinquième Avenue alors il faudra suivre les éventuels changements dans le management des Knicks l’été prochain (ou avant, qui sait ?), mais aucune certitude concrète encore que Masai Ujiri prenne les rênes de la franchise d’ici peu.

Sources texte : SNY.tv, CBS Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top