Knicks

Alerte Woj bomb : c’est officiel, David Fizdale viré par les Knicks, bye bye et bon vent l’ami

david fizdale

C’est officiellement terminé !

Source image : NBA League Pass

On le sentait venir, on s’en doutait, et c’est finalement arrivé. David Fizdale n’est plus le coach des Knicks depuis ce vendredi. La franchise new-yorkaise a effectivement décidé de jeter son entraîneur par-dessus bord après une nouvelle défaite pathétique contre Denver, la huitième de suite. Take that for data !

Ça ne surprend sans doute pas grand monde, mais c’est tout de même la grosse breaking de ce début de week-end. Et comme souvent, la news a été balancée par Adrian Wojnarowski d’ESPN, toujours dans les bons coups. Arrivé en mai 2018 sur le banc des Knicks, David Fizdale vient donc de se faire virer par New York. Visiblement, la branlée reçue face aux Nuggets dans la nuit de jeudi à vendredi – une défaite de 37 pions au Madison Square Garden – a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Parce que oui, le vase était évidemment bien rempli aux Knicks. Ce revers contre Denver, c’était quand même le huitième d’affilée, et le 18è de la saison en 22 matchs. Un bilan de 4-18 catastrophique synonyme de dernière place à l’Est. De plus, la taule face aux Nuggets est arrivée juste après celle face aux Bucks, sur le score de… 132-88. Donc clairement, trop c’est trop et les dirigeants des Knicks ont estimé que le moment était venu pour couper les ponts. Outre Fizdale, la franchise new-yorkaise a également balancé l’assistant Keith Smart par la fenêtre, histoire de ne pas faire les choses à moitié. Pour remplacer Fiz dans un rôle d’intérim, deux noms sont apparus quelques minutes après la breaking news. Il s’agirait selon la journaliste d’ESPN Ramona Shelburne de Mike Miller (non, pas l’ancien joueur NBA) et Pat Sullivan, deux assistants dans le staff des Knicks. On va suivre ça de près mais il faudra attendre la prochaine intersaison pour voir qui prendra vraiment les commandes de l’équipe new-yorkaise pour les années à venir.

Pour David Fizdale, c’est autant un échec que la fin d’un calvaire. Il n’a même pas tenu deux saisons à la tête des Knicks et le bilan comptable pique très fort. Au cours de sa première année à New York, l’équipe de Big Apple avait terminé avec 17 victoires pour 65 défaites, le pire bilan de l’histoire de la franchise avec celui de 2014-15. Au total, Fizdale quitte son poste avec 21 succès pour 83 revers, et succède ainsi à Derek Fisher et Jeff Hornacek, qui n’ont pas fait long feu non plus sur le banc du Madison Square Garden. On peut blâmer David pendant des heures, on peut le critiquer sur de nombreux choix, on peut mettre en avant son « équipe » de New York qui a complètement lâché au cours des derniers matchs, mais tout le monde sait que le mal est beaucoup plus profond aux Knicks, avec en tête de liste le proprio James Dolan. Que ce soit en tant que joueur ou en tant que coach, cette franchise ne représente pas un environnement sain pour réussir et ce n’est pas un hasard si les entraîneurs s’enchaînent. Déjà, quand on voit la structure actuel de l’effectif, on se dit que c’est compliqué pour pouvoir vraiment mettre des choses en place. Alors oui, changer de coach est souvent la solution la plus facile, et le duo Steve Mills – Scott Perry (respectivement président et manager général) ne s’était d’ailleurs pas privé pour pointer du doigt David Fizdale lors d’une conférence de presse improvisée après une grosse défaite au MSG contre Cleveland le 10 novembre, un épisode qui serait mal passé chez Dave. Mais les coupables sont nombreux, à tous les étages.

Sans surprise, David Fizdale paye la terrible période actuelle des Knicks. Ce n’était qu’une question de temps, c’est désormais officiel. Et si on se demande forcément qui sera le prochain vrai coach de New York, on se demande surtout qui serait prêt à mettre les pieds dans ce merdier.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top