Heat

Le Heat aura un représentant dans CHAQUE événement du All-Star Weekend : c’est encore possible de tout délocaliser à Miami ?

Butler Adebayo Herro Heat

Not one, not two, not three, not four, not five…

Source image : YouTube

Avec le All-Star Weekend qui se rapproche lentement mais sûrement, on connaît de plus en plus de participants concernant les différents concours. Et quand on fait le bilan en ce mardi 4 février, on se rend compte que le Heat aura un représentant pour chaque événement. Oui oui, la franchise floridienne sera partout. 

Nous sommes début février, et une cinquantaine de matchs ont été joués cette saison. Parmi les très grosses satisfactions de la campagne 2019-20, on a le Miami Heat, qui possède un excellent bilan de 34 victoires pour 15 défaites, à égalité avec Boston pour la troisième place à l’Est. Et comme souvent, le succès collectif apporte des récompenses individuelles. La preuve, le Heat va être omniprésent durant le All-Star Weekend – prévu entre le 14 et le 16 février – car il y aura des représentants de partout. On vous rassure tout de suite, on ne parle pas de DJ Khaled mais bien de vrais joueurs de basket qui ont gagné leur place durant la première partie de la saison. Alors faisons les comptes. D’abord, pour le All-Star Game, on a Jimmy Butler et Bam Adebayo qui ont été sélectionnés dans la Conférence Est. Les deux ont en effet été choisis par les coachs en tant que remplaçants. Ensuite, pour les concours, on a Derrick Jones Jr. qui va participer au Slam Dunk Contest le samedi. Le même soir, on aura encore une fois Bam Adebayo, présent pour le Skills Challenge, tandis que Duncan Robinson a lui été invité pour le concours à trois points. Enfin, on n’oublie pas les jeunots de l’équipe, car les deux rookies Tyler Herro et Kendrick Nunn seront sur le parquet du United Center le vendredi pour prendre part au Rising Stars Challenge avec la Team USA. Voilà, ça fait donc six représentants pour cinq événements, le compte est bon. Concernant le Celebrity Game, on va gentiment le laisser de côté car il ne concerne pas des joueurs NBA actifs.

Tous ces gars-là qu’on vient de citer symbolisent aujourd’hui la grande réussite floridienne. Arrivé l’été dernier du côté de Sud Plage, Jimmy Butler a tout de suite fait une grosse différence et est l’une des raisons qui expliquent le retour de Miami au premier plan. All-Star indiscutable, Jimmy est comme un poisson dans l’eau au sein de la culture du Heat. Quant à Bam Adebayo, l’autre participant au match des étoiles, il fait partie des favoris pour rafler le titre de Meilleure Progression de l’Année à la fin de la saison. Bam a franchi le cap attendu cette année suite au départ d’Hassan Whiteside et apporte énormément au Heat chaque soir. Le mec tourne à 15,8 points, 10,4 rebonds, 4,9 passes décisives, 1,2 contre et 1,2 interception par match. Il est tout simplement partout, notamment sur le plan défensif. De plus, avec sa mobilité, son côté playmaker et ses qualités balle en main, il possède un profil d’intérieur qui correspond très bien au Skills Challenge. Mais le Heat n’aurait pas un tel succès cette année sans les belles contributions du trio Tyler Herro – Kendrick Nunn – Duncan Robinson. Ces trois-là sont des exemples parfaits pour illustrer la capacité du Heat d’Erik Spolestra à bien développer des jeunes joueurs, notamment quand ils sortent de nulle part. Car si Herro est un 13è choix de Draft, Nunn et Robinson n’ont pas été sélectionnés en 2018. Les deux premiers font partie des meilleurs rookies de la saison (Nunn est rookie car il n’a pas joué en NBA l’an passé), et Robinson est une révélation avec notamment 43,9% de réussite du parking sur la saison. On peut également mettre le jeune Derrick Jones Jr. dans la catégorie des satisfactions, même si c’est évidemment grâce à sa détente de malade qu’il sera au All-Star Weekend.

Le Miami Heat va arriver en force à Chicago au milieu du mois de février. Et honnêtement, c’est mérité quand on regarde la belle campagne du Heat cette année. Maintenant, reste à voir si l’un d’entre eux arrivera à ramener un petit trophée à South Beach.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top