Thunder

Chris Paul toujours plus parfait : encore un match énorme, encore une victoire pour le Thunder, plus propre que ça tu meurs

Chris Paul 19 janvier 2020

Ci-dessus une photo de deux figures de l’histoire du Thunder, sauf une.

Source image : NBA League Pass

C’est désormais officiel, le Thunder DOIT être pris au sérieux. On a bien rigolé, on s’est bien foutu de la gueule du salaire de Chris Paul, le traumatisme Lillard est dans le rétro, et aujourd’hui c’est d’un vrai candidat aux Playoffs dont on se doit de parler, et le match de cette nuit face aux Blazers est une preuve de plus à ajouter au dossier.

Remettons avant tout ce match dans son contexte, les Blazers se déplaçaient cette nuit dans l’Oklahoma à… huit, quelques heures après avoir officialisé les départs de Kent Bazemore, Anthony Tolliver et deux tours de Draft ainsi que les arrivées de Trevor Ariza, Wenynen Gabriel et le retour de Caleb Swanigan ainsi qu’un peu de pognon en plus dans les popoches. Huit joueurs valides donc, dont les très jeunes Little, Simons, Trent Jr. et le Français Jaylen Hoard (20 minutes cette nuit), peut-être un peu juste pour aller braquer une Chesapeake Arena qui n’en finit plus de kiffer son équipe cette saison. Des Blazers qui tiendront le choc, malgré tout, durant une première mi-temps marquée du sceau Lillard, marquée par le show Lillard. En l’absence de C.J. McCollum, décidément, Dame D.O.L.L.A. rappelle à tout l’Oklahoma ses antécédents terribles avec la franchise d’OKC et Portland tient le choc malgré la gestion plus que parfaite de Chris Paul, de plus en plus à l’aise dans ce petit marché qui étonne tout le monde. Gestion plus que parfaite en première mi-temps donc, et… accélération en deuxième, histoire de montrer à sa match-up du soir à quoi ressemble un futur Hall of Famer.

Car si les jeunes de Terry Stotts (Gary Trent Jr. en tête) font ce qu’ils peuvent, Carmelo Anthony rappelle à tous son mal-être dans la région et Damian Lillard va passer sa deuxième mi-temps à tenter en vain de se dépêtrer de la défense de Shai Gilgeous-Alexander et surtout de Chris Paul, diablotin aussi énervant en défense que parfait en attaque. C’est bien simple, pas le souvenir ici d’avoir vu CP3 prendre une mauvaise décision sur le terrain depuis bien deux mois, et si les stats du soir sont encore une fois bien sales (30 points et 7 passes à 11/15 au tir), l’impression laissée sur le parquet l’est encore plus. Celle d’un vrai patron, qui fait progresser ses jeunes coéquipiers tout en faisant le taf puissance mille et en faisant gagner son équipe. Non, non, toujours pas de vannes sur son salaire, vous avez bien lu.

Pas de vannes non, car pour une fois on a juste envie de se poser et d’avouer que le mec est un putain de tueur. Le regard de fouine, toujours, ce petit air dédaigneux à mériter des balayettes, souvent, mais surtout un joueur parmi les meilleurs de sa génération, constat toujours d’actualité en 2020.

stats Blazers 19 janvier 2020 stats thunder 19 janvier 2020

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top