Bucks

Les Bucks ne courent pas après les wins et les records selon leur GM : l’objectif, c’est le titre et point barre

Jon Horst

En effet Jon, ce serait dommage de nous faire une Warriors 2015-16.

Source image : YouTube

Cette semaine, Jon Horst était de passage sur l’émission de la chaîne Sirius XM « Basketball and Beyond with Coach K », animée par l’entraîneur de Duke donc. Le general manager des Bucks en a profité pour parler un peu de la saison de ses employés. Ce sera à vous de nous dire si ça ne vous rappelle pas quelqu’un.  

On vient de passer la moitié de la saison et certains n’ont peut-être pas encore vu mais les Bucks sont chauds. 37 victoires en 43 matchs, vous aurez vite fait le calcul, Giannis Antetokounmpo et ses potes sont tranquillement sur des bases à peu près similaires à celles des Warriors en 2015-16, qui affichaient un petit 39-4 au même stade. Ils ne taperont sûrement pas la barre des 73 wins, mais ils réalisent pour l’instant la meilleure saison de l’histoire de la franchise et on peut facilement imaginer un bilan de fin d’année qui chatouille les 70 victoires. Alors pendant sa conversation avec Mike Krzyzewski (prononcé « Coach K »), le GM des Bucks Jon Horst a voulu nous calmer et nous rappeler les vraies priorités (via ESPN) :

« Nous ne sommes pas en train de courir après les victoires. Je pense en revanche que notre place en vue des Playoffs importe. […] Ce après quoi nous courons, c’est être champions NBA. Nous voulons être meilleurs que l’année dernière. L’année dernière nous n’avons pas atteint les Finales, cette année nous voulons aller en Finales. »

Ça a le mérite d’être clair, mais tu ne nous auras pas Jon. Steve Kerr, entre autres, avait balancé les mêmes sottises avant toi. Comme quoi, apparemment, l’objectif ce serait seulement de se mettre dans la meilleure position pour les Playoffs, mettre en place les bons automatismes, rester en bonne santé, gnagnagna, pour gagner le titre… bon bah le titre on ne l’a pas vu mais le record ils l’ont bien pété les Dubs. Steve Kerr disait aussi que c’était impossible de battre le record des Bulls de 1995-96, pourquoi ? Parce qu’ils avaient Michael Jordan et que quand ils ont vu le record pas trop loin, papa a dit « on le fait », et il l’a fait. Eh bien les Bucks ont Giannis… on rappelle que le MVP en titre pose encore ses 30 points, 13 rebonds et 5 passes tous les soirs (des meilleures stats que l’année passée, en deux minutes de temps de jeu de moins). Imaginons une seconde que les Daims s’approchent d’un record et que Giannis décide de s’y mettre… qui défendra sur lui 40 minutes ? On ne dit pas qu’ils vont le faire, mais le bilan final doit bien leur importer un minimum.

Il avait fallu attendre la fin de saison pour que les Warriors avouent enfin leur objectif d’aller chercher les 72 wins. Et là n’est pas tout à fait la question pour les Bucks, mais ils roulent sur tout le monde… l’objectif c’est aussi de continuer à rouler sur tout le monde non ? Avoue-le Jon, tu en rêves parfois la nuit de ces 70, 71, 72 victoires. En tout cas si les consignes sont de ne pas courir après les wins, c’est qu’elles sont mal transmises aux joueurs.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top