Nuggets

Michael Porter Jr confirme son talent de crack : 25 points à 11/12 au shoot, ça y est le phénomène est lancé à Denver

Michael Porter Jr 3 janvier 2020

Beaucoup trop de talent.

Source image : NBA League Pass

Déjà particulièrement en forme et mis en avant ces derniers temps, Michael Porter Jr a confirmé tout le bien que l’on pensait de lui en explosant littéralement face aux Pacers. Une mixtape à 25 points et surtout avec la manière, dans la belle victoire des Nuggets cette nuit.

Attendez, vraiment ? Pour un rookie plantant 25 pions sur un seul match, vous allez en faire une caisse ? Si on ne connaît pas le dossier MPJ depuis des années, et qu’on n’a pas vu la performance de l’ailier en direct, on s’assoit, un souffle un coup et on se frotte les yeux. Car il faut avoir tous ces éléments en tête pour mieux comprendre de quoi il s’agit vraiment. Il y a quelques jours, en toute fin de mois de décembre, nous avions justement souligné les belles perf du garçon grâce au temps de jeu supérieur qui lui avait été confié. Un petit match à 11 points contre Memphis, puis 19 face aux Kings, le tout avec plus de 19 minutes de jeu sur chaque rencontre, la hype était forcément présente autour de Porter Jr. Le public du Pepsi Center, en premier lieu, acclamait son enfant chéri. Il faut dire que la story autour du bonhomme est particulière. Il y a deux ans, allez trois si on est généreux, il existait un consensus global autour de la Draft 2018. Si Michael Porter Jr continue sur sa trajectoire lycéenne, il n’y aura pas de débat en ce qui concerne le premier choix de cette Draft. Trop de talent, trop de bagage technique, trop de fluidité physique, ce n’était qu’une question de temps avant que l’intéressé ne mette des défenseurs professionnels dans sa poche. Puis, tout ne s’est passé comme prévu. Des soucis au dos ont flingué la seule saison universitaire de Michael dans le Missouri, sa cote a chuté à la Draft, 13 équipes sont passées sans le prendre, puis les Nuggets se sont dit… pourquoi pas. Après tout, on est dans le win now, au mieux c’est une énorme surprise et son talent se confirme, au pire c’est un pick de Draft foiré et une terrible histoire à raconter à ses enfants. Suite à sa sélection, Porter Jr ne participait pas à la saison 2018-19, précautions du staff médical de Denver oblige. Le chemin était donc long, sinueux, troublant, et tous ceux qui croyaient au talent du bonhomme se demandaient justement si les craintes pré-Draft allaient être validées, ou bien si leur croyance allait être finalement récompensée.

Et bien, bonne nouvelle, même si ce ne fût qu’un seul match, un soir, Michael Porter Jr a montré dans l’Indiana ce pourquoi il était considéré comme un probable 1er choix de Draft. Un match de petite star, tout simplement. Avec une aisance complètement folle, un beau sens du jeu, encore quelques galères dans les placements, évidemment, mais beaucoup trop de positif pour retenir quoi que ce soit de troublant. Dans une rencontre que les Nuggets ont eu du mal à gagner, notamment avec un Nikola Jokic en galère, les visiteurs se sont appuyés sur Miles Plumlee, Jamal Murray… et Michael Porter Jr donc, en apesanteur. Up and under, step back, reverse, floater, avec ou sans la planche, dunk à deux mains, vous pouvez tout citer, MPJ l’a fait cette nuit. Et c’est ce bagage, cette science offensive aussi développée à un si jeune âge, qui provoquait des déplacements sanguins dans l’entrejambes ces dernières années. Collectivement, les Nuggets ont grandement profité de leur pépite, le run permettant à Denver de se séparer des Pacers étant notamment dirigé par Porter Jr. Individuellement, que demander de plus ? Tu prends 12 shoots, t’en loupes un seul de toute la soirée, t’as grandi en partie dans la région et tu viens montrer à tout le monde que tu as ta place chez les grands, c’est la totale. Probablement projeté en boucle demain sur tous les réseaux, son side-step à trois-points avait des allures de KD et a donc fait tourner encore plus de têtes. Est-ce que cette perf sera suivie par d’autres cartons à plus de 20 points ? Difficile à dire. Mais la courbe qui concerne Porter Jr à Denver est incroyable cette saison, après un temps de jeu riquiqui en novembre et deux perf correctes en décembre, le voici lancé dans le grand bain en janvier. Si Mike Malone lui donne de vraies minutes, on pourrait voir la naissance d’un crack dans le Colorado, ou plutôt le retour d’un phénomène qui avait fait danser le circuit lycéen il y a quelques années.

Il va falloir suivre de très près le début d’année 2020 de Michael Porter Jr à Denver. Simple illusion de quelques soirs ou vrai lancement de carrière qui sera suivi par d’autres mixtapes du genre, on sait déjà ce qu’on veut voir mais on va surtout prier pour que la machine tienne. Car quelle merveille lorsqu’elle fonctionne, quelle merveille…

1 Comment

1 Comment

  1. Sebb

    3 janvier 2020 à 9 h 24 min at 9 h 24 min

    Attention Bastien, un Plumlee peut en cacher un autre !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top