La NBA selon Twitter

Le mois de décembre 2019 vu par Twitter : Kevin Love a bien failli ne pas finir la décennie

Kevin Love

I belieeeeeeve I can flyyyyyyyyyyyyy !

Source image : Twitter @kevinlove

Être un joueur NBA, c’est d’abord savoir jouer un minimum au basket, mais c’est aussi être scruté par tous les fans sur ses moindres faits et gestes. Dans la Ligue actuelle, cela passe désormais par les réseaux sociaux, dont Twitter en grande partie.

Si certains adoptent une communication sobre et épurée, certains décident de s’en taper littéralement les bourses et affolent sans arrêt la twittosphère, pour notre plus grand bonheur. Retour sur les différents gazouillis qui auront marqué le mois de décembre.

NB : il se peut que certaines traductions ne soient pas reprises littéralement en français mot pour mot, mais qu’elles soient adaptées afin d’être plus facilement compréhensibles sans pour autant en modifier le sens.

# Chris Bosh s’est invité sur cette fameuse photo entre Dwyane Wade et LeBron James.

# Evan Fournier a un rêve bien précis, s’il devait jouer un match à Paris.

# Toujours tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler, Trae Young l’a appris à ses dépens face au Heat.

# Encore une confirmation de plus que les Tres Amigos seront à jamais inséparables.

# Entre lui et Joe Ingles, le Jazz s’y connait bien en physiques un peu ingrats.

« Ne sous-estimez jamais un joueur qui a un ventre de daron, ces gars-là savent jouer. »

# Nous aussi, on a eu très peur pour toi Kevin.

« Ja Morant n’était pas loin de casser Twitter. »
« Ja a presque mis fin à ma carrière professionnelle avec ce dunk… Ce gamin est spécial. »

# Une potentielle réincarnation dans le cinéma pour Ryan Broekhoff ?

« Ryan Broekhoff est, selon moi, ce que Monix des Tropics aurait pu être s’il avait été dans une meilleure équipe. »
« J’espère que je ne me ferais pas échanger contre une machine à laver. »

# Après plusieurs années, Enes Kanter a enfin pu quitter le sol américain pour jouer à Toronto.

« Je suis libre ! »

# Patrick Beverley toujours vénère.

« Ne nous parlez pas ! »

# Le traditionnel catch d’avant match des Bucks a été « interrompu » par une dame n’ayant jamais demandé à voir ça.

« Désolé que vous ayez à voir ça madame »

# Anfernee Simons a goûté au fameux chasedown de LeBron James.

« J’ai essayé ! »

Une très belle édition pour ce mois de décembre, grâce à des joueurs très en verve sur les petits messages en moins de 280 caractères. De la diversité, du LOL, du trashtalking… Tout ce qu’on demande ! Allez, on vous laisse et on revient la décennie prochaine l’année prochaine en janvier pour une nouvelle cuvée, on l’espère aussi sympa.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top