Kings

L’affaire Luke Walton est bel et bien terminée : plainte retirée, il a désormais l’esprit tranquille pour amener les Lakers… euh les Kings en Playoffs

Luke Walton

Luke Walton peut mettre les accusations d’agression sexuelle derrière lui.

Source image : NBA League Pass

Il peut définitivement passer à autre chose. Luke Walton, qui avait vu une journaliste porter plainte pour agression sexuelle au printemps dernier, n’est plus menacé par la justice. En effet, si l’affaire avait été classée sans suite par la NBA et les Kings au mois d’août, faute de preuves, la plainte demeurait toujours mais elle va finalement être retirée. 

Petit rappel pour ceux qui ont la mémoire courte. Luke Walton, ex-coach des Lakers et nommé à la tête des Kings de Sacramento en avril dernier, a été sujet à une plainte pour agression sexuelle. En effet, une ancienne journaliste de Spectrum SportsNet nommée Kelli Tennant a rapporté à la police qu’elle avait été victime de Walton dans une chambre d’hôtel alors qu’il était encore adjoint de Steve Kerr à Golden State. L’affaire a été classée sans suite faute de preuves après l’enquête commune ouverte par la NBA et les Kings, et le fils de Bill a ainsi pu exercer ses nouvelles fonctions dans la capitale californienne. Cependant, le spectre de cette affaire devait encore planer au-dessus de sa tête. Jusqu’à cette semaine.

Car après des mois d’affrontement, Kelli Tennant a entamé les démarches pour retirer sa plainte d’après le Los Angeles Times. Luke peut donc définitivement se focaliser sur le basket, lui qui n’a pas voulu trop s’attarder sur l’affaire si l’on en croit ses propos tenus dans un communiqué via sa franchise :

« Je suis concentré à 100% sur mon rôle de coach des Kings, et il n’y aura aucun autre commentaire. »

Quoi de mieux pour passer à autre chose que de coacher une équipe qui ne fonctionne pas très bien ? Il peut maintenant se replonger dans le travail avec l’esprit libre et donc se concentrer sur la tâche difficile qui l’attend : amener son équipe le plus loin possible, c’est-à-dire les huit premières places. Dave Joerger n’avait pas réussi, échouant à la neuvième place avant d’être viré par Vlade Divac pour se faire remplacer par l’ex-coach des Lakers. La tâche s’annonce rude à l’Ouest après les résultats décevants de ce début de saison, d’autant plus que les Kings évoluent toujours sans De’Aaron Fox et Marvin Bagley III. Walton devra tirer le meilleur de son effectif restreint pour espérer tirer son épingle du jeu dans une conférence très dense.

Allez, le sombre épisode du milieu d’année est bel et bien clos. Maintenant, il faut trouver le moyen pour vraiment lancer la saison des Kings. Sacramento tient actuellement un bilan médiocre de huit victoires en 20 matchs, et reste sur quatre défaites lors des cinq dernières sorties. 

Source texte : The Los Angeles Times

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top