Mavericks

Luka Doncic termine novembre en beauté à Phoenix : un triple-double à 30 points de moyenne sur le mois, ça va c’est honnête

Avec ses performances de fou furieux depuis le début de la saison, Luka Doncic affole les compteurs et fait tourner les têtes. La nuit dernière à Phoenix, il a encore régalé avec 42 points, 9 rebonds et 11 caviars, une performance qui conclut parfaitement un mois de novembre historique pour le prodige.

32,4 points, 10,3 rebonds, 10,4 passes décisives de moyenne, en 33,9 minutes et avec un pourcentage au tir de 49,3%, le tout sur 14 matchs. Voici donc la ligne de stats de Luka Doncic sur le mois de novembre. 30 jours de domination, 30 jours de magie, 30 jours de gros kiff pour tous les fans de la balle orange. Ce que réalise la jeune star de Dallas en ce début de saison est juste exceptionnel, et on peut même dire historique. Parce que la nuit dernière à Phoenix, après la victoire des Mavs sur le score de 120-113, Doncic est rentré dans une catégorie très spéciale, celle des joueurs ayant réussi à tourner en triple-double et avec plus de 30 points de moyenne sur un mois complet. C’est simple, il n’y avait que deux joueurs dans cette catégorie avant l’arrivée de Luka d’après Elias Sports. Oscar Robertson d’un côté, Russell Westbrook de l’autre. Le premier a réalisé cet exploit à huit reprises (!) durant sa carrière, tandis que le second a accompli cette prouesse deux fois. Deux monstres du triple-double bien évidemment, mais aussi des gars qui ont enchaîné les cartons au scoring. Dominer sur les deux tableaux est très compliqué car les spécialistes des matchs en trois dimensions sont rarement aussi les meilleurs scoreurs étant donné qu’ils s’occupent déjà des autres aspects du jeu. Mais certains mecs ne sont pas comme les autres et Luka Doncic fait clairement partie des phénomènes.

Parmi les performances que l’on retient de ce mois de novembre incroyable, il y a notamment ces deux matchs contre les autres équipes texanes, avec un triple-double à 40 points face aux Spurs (42-11-12 le 18 novembre) et un festival sur le parquet de Houston (41 points, 10 rebonds) quasiment une semaine plus tard. On peut mentionner aussi son match de la nuit dernière face aux Suns, dont on a parlé un peu plus haut. Mais c’est vraiment la régularité dans l’excellence qui est frappante, surtout pour un gamin de 20 piges. En fait, on pourrait citer quasiment toutes ses prestations tant il a enchaîné les mixtapes, les triple-doubles (6 sur le mois), et les matchs à 30 points (9 en novembre). Si l’on excepte sa contre-performance face aux Clippers récemment, où il avait bien souffert face à la défense étouffante de Los Angeles, Luka n’est pratiquement jamais descendu de son nuage et surtout, il a porté son équipe vers le succès. Car au final, c’est bien ça le plus important. Doncic ne fait pas ses stats dans le vide et porte sa franchise de Dallas sur ses épaules en emmenant tout le monde avec lui. Les Mavericks en novembre ? 14 matchs, 9 victoires pour 5 défaites. Et dans ces cinq défaites, il y a les deux poids lourds de Los Angeles, l’une des meilleures équipes de l’Est avec Boston, et deux fois les… Knicks. Bon ça, c’est une anomalie. Mais vous voyez le truc. Aujourd’hui, Luka Doncic est tout simplement un candidat au MVP et ce n’est même pas débattable.

C’était le point Doncic du jour, et celui-là est particulièrement significatif car il prouve le génie, la régularité et la polyvalence du bonhomme d’un point de vue historique. On se demande bien ce qu’il va nous proposer en décembre.

Source stats : Elias Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top