Timberwolves

Preview de Wolves – Bucks : sans leur KAT, on ne donne pas cher de la peau des Wolves

Ce serait pas l’heure du Andrew Wiggins game par hasard ?

Source image : YouTube/Minneosta Timberwolves

Gros choc cette nuit, entre le quatrième de la Conférence Est et le deuxième de l’Ouest. Ça sent le bon Raptors – Clippers ou Celtics – Rockets tout ça. Non pas du tout, on retrouve les Milwaukee Bucks qui viennent à Minneapolis affronter les Wolves dans leur stade. Rendez-vous 2h du matin cette nuit, on n’est jamais à l’abri d’une surprise.

Ah la NBA et ses surprises de début de saison. Tous les ans il y en a, et pourtant on refait tous nos prédictions en se basant sur notre logique implacable. Et cette année il faut dire qu’on en voit dans tous les sens. Que celui qui avait placé les Wolves deuxièmes de Conférence après cinq matchs lèvent la main s’il vous plaît. Il n’y a pas grand-monde hein, mais la franchise de Minny a bien l’occasion de rejoindre les Lakers à la première place de l’Ouest, s’ils s’imposent face aux Bucks ce soir. Car les Loups, en plus de collecter les victoires, produisent un jeu très satisfaisant et demeurent aujourd’hui dans le Top 5 offensif des franchises de la Ligue avec 118 points inscrits par match. Des qualités d’attaque qui leur ont permis de prendre le meilleur sur des bonnes équipes, comme le Heat ou les Nets. De l’autre côté, les derniers leaders de la régulière font un début de saison un peu en dents de scie, même s’ils restent très convaincants. À vrai dire, on retrouve le même problème sur les deux défaites concédées par la franchise de Giannis Antetokounmpo. On domine, on pense avoir plié le match, alors on se relâche et on laisse l’adversaire revenir. Malgré tout, on sent Brew City bien en place et on se dit qu’il s’agissait plus d’un laisser aller de début de saison que de vrais problèmes au sein de l’équipe. Les hommes de Mike Budenholzer ont donc pris quatre wins à côté de ces relâchements et comptent bien ne plus faire d’erreur pour atteindre la barre des 60W une deuxième fois d’affilée.

Pour ce soir, on se dit que les Bucks ont bien compris qu’il fallait arrêter ce genre de comportement après leurs défaites face au Heat et aux Celtics. Avec un Greek Freak qui défend plus que bien son statut de MVP et la volonté de la franchise du Wisconsin de remonter le classement à l’Est, les finalistes de Conférence restent favoris. D’autant plus lorsqu’on sait que Karl-Anthony Towns ne sera pas en tenue au Target Center cette nuit. Suspendu deux matchs suite à son embrouille à Philadelphie, KAT se voit dans l’obligation de laisser les Wolves en proie aux daims pour cette fois. De toute manière, ce n’est pas forcément lui qui aurait pu limiter le Grec avec sa défense… Mais le pivot était quand même sur un petit nuage avant de se battre avec Jojo l’embrouille avec 27,3 points, 11,5 rebonds, 4 passes, 2,5 interceptions avec un pourcentage de plus de 50% au tir et à trois points. Voilà, voilà, autant vous dire que son absence risque de faire mal contre une équipe du niveau de Milwaukee. Heureusement que Ryan Saunders pourra compter sur Andrew Wiggins qui n’a pas pour habitude de passer à côté des gros matchs comme celui-ci…

On ne s’en cache pas, on donne les Bucks favoris cette nuit. Malgré deux erreurs de parcours très tôt dans la saison, Milwaukee peut faire très mal et même faire la différence en un quart-temps. C’est peut-être l’heure du Andrew Wiggins game non ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top