Jazz

Le Jazz récite son basket et s’impose contre les Clippers : sans Kahwi peut-être, mais le réveil de Mike Conley a enfin sonné

Utah Jazz

Nouveaux maillots , nouveau parquet, nouveau Mike Conley.

Source Image : YouTube

Le Jazz, annoncé comme l’un de principaux contenders pour les premières places à l’Ouest, peine en ce début de saison malgré trois victoires en quatre matchs. Si les résultats sont pour l’instant au rendez-vous, la manière l’est un peu moins, tout reposant jusqu’alors sur les exploits personnels de Bojan Bogdanovic ou Donovan Mitchell. Cette affiche contre les Clippers apparaissait donc comme un véritable test pour Rudy Gobert et compagnie, jusqu’à ce que l’on apprenne un peu plus tôt dans la soirée le forfait de… Kawhi Leonard. Le match est tout de suite moins attrayant, mais il a quand même fallu le jouer.

Sans Kawhi Leonard donc, ce sont des Clippers déjà privés de Paul George qui débarquaient à la Vivint Smart Home Arena de la ville au lac salé. Auteurs de trois bonnes victoires et en oubliant la défaite surprise face aux Suns, c’est avec le plein de confiance que les hommes de Doc Rivers vont aborder le match, et cela malgré l’absence de leurs deux superstars. Une occasion en or donc pour Mike Conley et consorts de s’offrir un « gros ». Et alléluia, ce dernier n’a pas déçu. En manque total d’adresse sur ses premiers matchs, l’ex-pensionnaire de Memphis a relevé la tête en signant sa meilleure performance de la saison et de loin, avec 29 points et 5 passes à 11/17 au tir. Une performance qui doit lui permettre de retrouver de la confiance et ainsi mener Utah comme il a su le faire pendant des années dans le Tennessee. Accompagné par un Donovan Mitchell auteur de 24 points, le Jazz a globalement bien géré le match. Si la première mi-temps était serrée, la deuxième a été une petite promenade de santé pour les protégés de Quin Snyder, qui ont accéléré au milieu du troisième quart-temps pour s’envoler vers la victoire.

Côte Clippers, la tâche semblait relativement difficile avec le forfait de Kawhi, préservé probablement pour le back-to-back de demain et la réception des Spurs au Staples Center. Lou Williams faisait sa première apparition de la saison dans le cinq majeur et ses 24 points n’auront pas suffi. JaMychal Green complète un boxscore peu rempli avec 23 unités et 8 rebonds, soit son meilleur match de la saison. Anecdotique nous direz-vous, mais c’était tout ce qu’il y avait à se mettre sous la dent pour les Angelinos. Montrezl Harrell perdu en sortie de banc sans son copain Lou, Landry Shamet et Pat Beverley maladroits, il en fallait beaucoup plus pour espérer inquiéter ce Jazz-là, toujours invaincu à domicile cette saison. Un match à oublier pour les Voiliers et ça tombe bien puisqu’ils auront donc déjà la possibilité de se racheter avec la réception de la seule équipe invaincue à l’Ouest dès ce soir : les Spurs de San Antonio. Eh oui, toujours là les Spurs.

Un score sans appel 110-96, une victoire maitrisée et une confiance retrouvée pour Mike Conley. Bonheur de le voir heureux et épanoui le Miky, et on a désormais hâte de suivre cette équipe de Utah évoluer à son meilleur niveau, histoire de voir s’ils sont de véritables candidats aux premières places cette année. Quant aux Clippers pas de panique, et rendez-vous dès ce soir pour un main event qui promet. Parce qu’il nous tarde de voir Kawhi planter 50 pions sur la tête de Pop, pas vous ?

stats clippers 31 octobre stats jazz 31 octobre

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top