Cavaliers

Les Cavs débloquent leur compteur face aux Pacers : officiel, la raquette d’Indiana est aussi ouverte qu’une moule après cuisson

Myles Turner

Moules-frites sauce Tristan Thompson.

Source image : YouTube

Ce n’était pas forcément le match le plus attendu de la nuit, à part peut-être pour les fans des Pacers et des Cavs. C’était donc le match le plus attendu de la nuit pour sept personnes en France, alors Kevin, George, Ludovic, Barbara, Sylvain, Germaine et Jean-Phlippe : ce récap est pour vous.

La confrontation entre Cleveland et Indiana avait dans un premier temps pour objectif de lancer officiellement la saison de l’une des deux franchises de la Central Division. Une première défaite pour les Cavs à Orlando, une pour les Pacers face à un sensationnel trio Andre Drummond / Derrick Rose / Luke Kennard, et donc le besoin de débloquer le compteur pour ne pas passer trop vite pour des charrettes. Et en ce 27 octobre 2019 au matin, qui sont les charrettes du jour ?… Les Pacers messieurs dames, victimes pour la seconde fois en deux matchs d’une raquette adverse en forme olympique. Et cela risque de devenir très rapidement un gros problème pour Nate McMillan.

Myles Turner, Domantas Sabonis, deux leaders annoncés cette saison dans l’Indiana mais qui ont donc surtout prouvé sur ces deux premiers matchs qu’ils étaient les deux vigiles les plus claqués du game. Pas une nouveauté pour le Lituanien qui a d’autres qualités, un peu plus étonnant pour Myles Turner, lui qui faisait partie la saison passée des blases souvent cités dans la course au trophée de DPOY. Sauf qu’entre temps le garçon s’est fait poncer par Rudy Gobeert à la Coupe du Monde, sauf que sur les deux premiers matchs de la saison le bonhomme a donc pris l’eau comme une plaine du Gard en période d’inondations. Les bourreaux du jour ? Kevin Love et… Tristan Thompson, à l’aise comme papa dans maman face aux intérieurs des Pacers, et chacun auteurs d’une performance so 2016.

  • Kevin Love : 21 points à 5/8 au tir dont 3/5 du parking et 8/9 aux lancers, 13 rebonds, 9 passes et 2 steals
  • Tristan Thompson : 25 points à 11/16 au tir dont 1/2 du parking et 2/2 aux lancers, 13 rebonds et 3 contres

Ne manque plus qu’un Gérard à 8/14 à 3-points et on est bon. Malcolm Brogdon aura eu beau dominer le très jeune backcourt des Cavs (30 points et 10 passes pour le ROY 2017), Collin Sexton et Darius Garland ne se sont pas tout à fait laissés faire non plus et c’est donc davantage sous le panier que les hommes de John Beilein auront fait la diff. Des courants d’air optimisés au maximum par les deux vétérans de la guerre de cent ans face aux Warriors et à l’arrivée une première victoire pour un groupe qui ne les collectionnera peut-être pas mais qui montre en tout cas de belles choses sur ce début de saison. Chacun ses objectifs, et si celui des Pacers est à n’en pas douter de passer un tour de Playoffs en avril prochain… il faudra commencer par fermer les vannes dans la peinture car pour l’instant cette peinture est une sacrée… vanne. L’objectif des Cavs est par contre clairement de faire progresser les jeunes en développant du beau basket, les résultats on verra, et sur ce tout début de saison le bail est validé.

De bonnes choses pour Cleveland, à poursuivre, et déjà une petite alerte pour les paysans jaunes et bleus. Indiana qui tentera de démarrer sa saison demain soir avec une revanche à Detroit, alors que les Cavs se testeront du coté de… Milwaukee, et pas sûr que le chemin vers le cercle sera aussi ouvert.

stats pacers

stats cavs

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top