Suns

Deandre Ayton pourrait prendre 25 matchs de suspension pour usage de drogue : la dolce vita des Suns aura duré 24h…

DeAndre Ayton - Mikal Bridges - Suns

Richard Virenque, Richard Gasquet, Richard Ayton.

Source image : YouTube

Woj Bomb à trois heures du matin, elle est là la NBA qu’on aime. Ou pas, surtout quand on est fan de Phoenix. Vainqueurs hier en ouverture face aux Kings, les Suns avaient fait sensation mais les vieux démons ont donc ressurgi très vite… Pas habitué à gagner le pépère, mais c’était pas obligé de fêter ça avec un gros bang.

Le tweet d’Adrian Wojnarowski est tombé comme une fleur alors que James Harden commençait à chauffer, alors que Derrick Rose se retrouvait un peu seul à Detroit. Le genre de breaking qui nous fait lâcher des gros wow, des gros wtf, et qui met évidemment les Suns dans l’embarras alors que la saison commence à peine…

Le pivot des Suns Deandre Ayton est sur le point d’être suspendu 25 matchs pour violation de la loi anti-drogue suite à un test positif à un diurétique. La NBA a informé les Suns et le joueur ce soir de la suspension imminente.

Coup de massue sur l’Arizona, et déjà un frein énorme sur cette nouvelle saison des Suns et sur la progression attendue de la jeune équipe de Monty Williams. On pensait que le pivot bahaméen profiterait enfin à plein des services d’un vrai meneur de jeu ? Oups, il semblerait qu’à défaut de lui passer le ballon, Ricky Rubio lui ai plutôt passé le oinj. On se gardera évidemment bien  de commenter plus que de raison toute affaire dont on n’a pas encore trop de précisions, mais la seule chose qui met tout le monde d’accord cette nuit est évidemment que ça pue pour le joueur et pour sa franchise. Chicha trafiquée, excès de Spedifen ou aquarium dans la 205 GTI on ne sait pas encore, mais ce que l’on sait par contre c’est que l’association des joueurs est sur le coup, histoire de tenter la technique de filou consistant à faire croire à la NBA que Deandre a probablement du se mettre la tête à l’envers à l’insu de son plein gré. Richard Virenque, Richard Gasquet, Richard Ayton, même combat.

L’association des joueurs prépare sa défense pour réduire ou annuler cette suspension, sur le fait que le test peut avoir été réalisé après que le joueur aie ingéré une substance de manière non-intentionnelle.

On aura probablement très vite des nouvelles, pour savoir si Deandre s’est fait un deux feuilles, un trois feuilles ou s’il s’est tout simplement fait piéger par la vie d’adulte, mais les Suns ont officiellement un problème. Les premières infos parlent d’un diurétique qui n’est en soi pas bien méchant mais qui aurait pu être ingéré afin de masquer la présence d’autres drogues. Le genre de news qui ne donnent pas le smile, surtout à la fin du mois d’octobre, et qui pourrait jeter un froid beaucoup trop rapide dans la vie d’une franchise qui n’avait clairement pas besoin de ça. Deandre Ayton a d’ailleurs rapidement réagi histoire d’apaiser un peu le seum de ses fans :

Je m’excuse auprès de ma famille, des Suns, de mes coéquipiers, de mes partenaires, de mes fans et de toute la communauté Suns. C’était une erreur involontaire. J’ai malheureusement consommé quelque chose sans le savoir…

Je comprends l’impact négatif que tout ça peut avoir sur tout le monde et pour ça je suis vraiment désolé. Je suis abattu d’abandonner ainsi mon équipe. Je continue à travaille main dans la main avec l’association des joueurs en espérant une issue positive.

On aurait préféré vous parler de l’ambition des Suns après une première sortie encourageante, mais dans la vie t’as ceux qui tiennent le gun et ceux qui creusent. Les Suns ? Ils sont devant la fosse. Deandre ? C’est lui qui tient non pas le gun mais plutôt la pelle. Sale histoire.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top