Hawks

La jeune garde des Hawks trop forte pour les Pistons : Trae Young déjà bouillant, ses copains impliqués

A défaut d’avoir une grosse densité de cheveux, Trae Young a éclaboussé la Little Caesars Arena de son talent ce soir.

Source Image : NBA League Pass

Seulement trois matchs au programme cette nuit et ce sont les Hawks qui ouvraient cette soirée et par la même occasion leur saison, face à des Pistons déjà en back-to-back après le succès acquis hier à Indiana. Une affiche pas forcément sexy sur le papier en comparaison avec les deux suivantes, mais l’équipe guidée par Lloyd Pierce, attaque la plus prolifique de la saison dernière, pourrait en faire cliquer plus d’un cette année.

Premier match pour Atlanta et ses jeunes faucons… et première victoire 117-100. Sous la houlette d’un Trae Young stratosphérique avec ses 38 points, les Hawks ont donc pris la mesure des joueurs de Dwane Casey qui ont semblé complétement dépassés par le rythme imprimé par leurs adversaires. Pas forcément une surprise quand on sait que Detroit jouait en back-to-back après sa victoire à la Bankers Life Fieldhouse d’Indiana la nuit dernière. Si Andre Drummond a été stratosphérique lors de ce succès, il fut plus discret cette nuit, malgré un match très propre avec 21 points, 12 rebonds et 4 interceptions à 8/12 au tir notamment. Alex Len, John Collins et Bruno Fernando étaient prévenus, il fallait limiter l’impact de Dédé au maximum : mission accomplie.

Après une première mi-temps serrée et intense, les protégés de Pierce accéléraient dès le retour des vestiaires sous l’impulsion d’un Jabari Parker incisif (18 points à 8/11), ce dernier profitant du repos d’André pour martyriser la raquette bleue et rouge. Derrick Rose quant à lui, esseulé après la petite blessure de Reggie Jackson qui ne reviendra pas du match, essayait tant bien que mal de rattraper le retard qui se stabilisait à dix points à partir du milieu du troisième quart. Malgré ses 27 points en sortie de banc, Atlanta s’ajustait alors en défense et se mettait à punir Detroit en transition. Derrière Trae Young, John Collins et DeAndre Hunter assurent avec respectivement 18 et 14 points et un apport… défensif très intéressant, justement ce qu’il manquait à Atlanta. Mais la véritable star de ce match n’est autre que Trae Young. Pour sa rentrée le meneur a été intenable, faisant du logo du parquet de la Little Caesars Arena son aire de jeu favorite (6/9 de loin). Trae aura rempli toutes les cases pour amener son équipe vers le succès avec ses 9 passes et 7 rebonds en plus de ses 38 points. L’équipe joue bien, tout le monde a l’air impliqué et Vince Carter amène toujours sa pierre à l’édifice, pour la 22ème année consécutive, record de longévité de Kevin Garnett, Kevin Willis et Kevin Robert Parish battu. Tous les voyants sont donc au vert pour que les Hawks passent une très belle saison, et les Pistons quant à eux attendent avec impatience le retour de Blake pour lancer une régulière qui s’annonce malgré tout prometteuse, avec en tête d’affiche un Andre Drummond qui a tout l’air d’avoir regardé des vidéos d’Hakeem Olajuwon pour parfaire son jeu offensif cette saison.

La hype autour de la jeunesse de l’effectif d’Atlanta s’est donc matérialisée par une très belle victoire chez un… potentiel concurrent pour les Playoffs. Oui nous sommes en mode conclusions hâtives mais il faut dire que le jeu proposé par les Géorgiens pourrait faire des étincelles dans une conférence Est qui s’annonce plutôt ouverte derrière les Bucks et les Sixers. Ah oui, et merci à la plus jeune calvitie de la NBA pour le spectacle.

Box Score Hawks

Box Score Pistons

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top