Hawks

Trae Young en a marre de perdre : ça sent le petit lifting hivernal pour le roster des Hawks

Trae Young

Il aimerait bien voir ce que ça fait de ne pas être en vacances en avril le Trae Young

Source image : YouTube

Les Hawks font à nouveau peine à voir cette saison et le moral des troupes commence à en pâtir. Personne ne s’attendait à des merveilles non plus cette année et on ne s’étonne pas vraiment de les voir traîner en bas de la Conférence Est mais Trae Young en particulier aurait manifesté sa frustration en coulisse. Mais qui peut vraiment en vouloir à la pépite d’Atlanta de s’impatienter ?

Après la défaite 118-130 de mercredi contre Brooklyn, Trae Young a apparemment fait une petite scène dans le vestiaire des Hawks. Atlanta recevait les Nets avec pour objectif de valider sa deuxième série de deux victoires de suite de la saison… mais c’est donc encore raté. On peut comprendre l’agacement du meneur qui venait de claquer 39 points et 10 caviars, tout ça pour se faire voler la vedette par Taurean Prince : son ancien coéquipier repart avec 23 points dont un joli 5/7 à 3-points mais surtout avec une victoire pour sa team. Et c’est ce qui commence à manquer au nain de jardin des Hawks, lui qui réalise une deuxième campagne NBA absolument fabuleuse. Toutes ses stats sont en hausse et on imagine avec effroi ce que ça va donner pendant les 15 prochaines années s’il progresse aussi vite tous les étés. Pour rappel, Trae Young version rookie c’était déjà 19,1 points, 41,8% au tir, 32,4% du logo, 3,7 rebonds, 8,1 passes et 0,9 interception. Cette saison il tourne plutôt à 28,8 points, 46,2% au tir, 38,8% de chez le coiffeur, 4,1 rebonds, 8,4 caviars et 1,3 steal. Voilà. On pose ça là. Les Hawks ont de l’or entre les mains : ce sont plutôt des stats d’un joueur avec huit sélections au All Star Game, pas celles d’un sophomore d’1m50. Mais en dépit de ces performances, les Hawks sont 13èmes à l’Est et affichent toujours un bilan bien négatif de 6 victoires en 23 rencontres.

À leur décharge, les hommes de Lloyd Pierce sont privés des services de John Collins, toujours suspendu pour sa consommation abusive de Haribos, qui apporte en règle générale beaucoup d’énergie et un quasi double-double tous les soirs (14,6 points et 8,5 rebonds sur sa carrière). Kevin Huerter a également souffert de quelques pépins physiques en début de saison qui ont limité son temps de jeu et donc son apport en tirs du parking. Il y a quand même quelques bons éléments dans cet effectif à deux francs mais sûrement pas de quoi faire des Hawks un contender un tant soit peu sérieux pour les Playoffs. Et ce qui nous fait penser que certaines têtes devraient tomber avant la trade deadline, c’est la réponse qui a été donnée à Trae Young après son petit craquage dans les vestiaires. Selon The Athletic, l’un des membres haut placé de la franchise de Géorgie aurait dit au jeune joueur que le management allait bientôt s’occuper de recruter un peu de monde pour l’’épauler. Toutes ces déconvenues ont apparemment frustré tout le monde dans l’organisation, du proprio au kiné. Il faudra donc que les dirigeants s’affairent pour renforcer au maximum cet effectif dès le lancement de la saison des transferts le 15 décembre. Entre autres, quelques vétérans en plus de Vince Carter pour encadrer toute cette jeunesse ne seraient pas de trop.

Il n’est donc pas impossible que ça bouge pas mal chez les Hawks avant la trade deadline du 6 février 2020. Trae Young a changé tout le visage et les espoirs du club en même pas deux saisons mais il va bien falloir que des résultats se matérialisent pour la franchise, s’ils veulent que le gamin continue de faire rêver les fans sous leurs couleurs pendant la prochaine décennie.

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top