Suns

Les Suns en collent 30 aux Kings pour débuter leur saison : amis du goal-average… Phoenix est en tête de la NBA !

Anthony Davis

Un peu comme si Laetitia Milot était la prochaine James Bond Girl.

Source image : lesobservateurs.ch

Est-ce que c’était le match de trop cette nuit ? Oui. Est-ce que c’est les Suns en ont profité pour exploser l’une des franchises les plus excitantes de la Ligue dans l’indifférence la plus complète ? Oh que oui. Mercredi Panzani quand tu nous tiens, les Suns sont ce matin les leaders de la NBA.

Le match commençait pourtant de manière assez logique, avec un Buddy Hield on faya derrière la ligne et déjà auteur de 11 points alors que les Suns n’étaient même pas tous sur le parquet. Deandre Ayton découvrait pourtant ce que ça fait que d’avoir un meneur de jeu à ses côtés, mais ce sont bien les joueurs de Luke Walton qui mettaient la main sur le match. Cinq points d’avance à la mi-temps, un Buddy qui en avait déjà planté vingt, rien d’anormal finalement entre une équipe qui veut jouer les trouble-fêtes cette saison et une autre qui part de tellement loin. Sauf qu’à la mi-temps… les Kings décideront que leur match est terminé et les Suns en profiteront pour s’abreuver d’une potion magique bien connue, du genre de celle offerte par Michael Jordan aux Looney Tunes à la mi-temps d’un match que vous avez tous vu. Génial Ricky Rubio, effet placebo parfait, les Suns reviendront en deuxième avec de bien meilleures intentions et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, c’est le chemin contraire que prendront les Kings. Complètement à côté de leurs pompes, zéro intensité, un wagon-bar de ballons perdus, une envie de prendre des rebonds proche de l’envie de J.R. Smith de boire de l’eau le samedi, et rapidement les Suns passeront devant pour ne plus jamais laisser filer le score. Dix points, vingt points et jusqu’à trente pions d’avance, un jeu collectif inexistant dès lors que De’Aaron Fox quitte le parquet, un Bogdan Bogdanovic bourré, et en face des Suns qui récitent leurs gammes sans génie mais avec application, suffisant pour faire des Kings une victime un peu honteuse de cette première soirée de la saison.

70-36 en deuxième mi-temps, un récital de Phoenix et une belle bouse from Sacramento, on a connu des jours meilleurs chez les amis de Kobe Bryant et Dick Bavetta. La conclusion magique de cet opener arrivera donc sur les coups de 7h du matin : les Suns s’imposent 124-95 et prennent la tête de la NBA, devant 29 franchises qui sont donc officiellement moins bonnes que les Suns. Un peu comme si le FC Metz était premier de sa poule en Europa League, un peu comme si Michael Llodra gagnait Roland-Garros, un peu comme si Laetitia Milot se voyait offrir un rôle de James Bond Girl. Ça trolle, ça trolle, mais les faits sont là et pour 24h au moins Kelly Oubre Jr., Devin Booker et tous les Prix Nobel de l’Arizona vont pouvoir inscrire « meilleure équipe de NBA » en haut de leur CV et ça, opener ou pas… on aurait pas parié dessus.

Rendez-vous dans deux semaines quand les Suns seront à 1-8 et à la quinzième place de la Conférence Ouest, d’ici-là fans des Suns… faîtes la fête, buvez sans modération, après tout ce que vous avez traversé vous l’avez bien mérité.

kings stats suns stats

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top