Raptors

Plusieurs acteurs NBA pensent que Pascal Siakam mérite un contrat max : encore une preuve de la progression du bonhomme

pascal siakam

On passerait de 6 millions sur 4 ans à 170 millions sur 5 ans. C’est une petite augmentation, oui.

Source image : YouTube/SPORTSNETCANADA

Il est loin, le Pascal Siakam 27ème de la Draft 2016 qui devait faire ses preuves en G League pour se faire une place en NBA. On parle maintenant d’un MIP en titre qui va essayer de porter sa franchise sur son dos la saison prochaine. Donc il pourrait très vite toucher un peu plus d’argent que ce que lui permet son contrat rookie.

Payer 1,5 million un gars qui tournait presque à 17 points, 7 rebonds et 3 passes de moyenne la saison passée, ça vous semble rentable ? Et quand ce même gars atteint les 19 points de moyenne en Playoffs se révèle être une pièce clef dans l’acquisition du titre, ça sent encore plus la belle affaire non ? Bah c’est ce dont les Raptors ont pu profiter la saison dernière avec le contrat rookie de Pascal Siakam. Et ils pourraient en profiter encore cette saison puisque le Camerounais sera payé à peine plus de 2 millions de dollars. Mais la fête ne durera pas éternellement car l’été prochain, Pascal Siakam sera restricted free-agent. Et à ce moment là, il va falloir se demander quelle est sa juste valeur. Et pour pas mal d’acteurs de la Grande Ligue, il semblerait que ça ne soit pas moins que le max. C’est ce qu’affirme par exemple un coach de la Conférence Ouest à Frank Urbina de Hoopshype :

« Avec Toronto dans la situation où ils se trouvent, n’ayant plus Kawhi Leonard ou Danny Green, Pascal Siakam pourrait être un choix sûr pour eux et ils voudront peut-être lui donner une prolongation maximale pour le sécuriser. J’ai été impressionné par son développement; il s’est amélioré pour devenir un joueur très, très utile, très efficace et qui fait beaucoup pour cette équipe. Vu de l’extérieur, il semble qu’il pourra continuer son développement. »

Un contrat max, ça serait peut-être la consécration ultime des progrès fulgurants du Camerounais depuis son arrivée en NBA. Car rappelons que lors de sa saison rookie, l’ancien universitaire de New Mexico State ne disputait que 55 petits matchs et devait en parallèle faire ses preuves en G League. Et si sa saison sophomore montrait déjà des gros progrès, on voyait alors en Siakam « qu’un » super energizer en sortie de banc (il n’avait été titulaire qu’à 5 reprises), bien loin de son apport de la saison dernière, qui lui a d’ailleurs valu le titre de Most Improved Player. Suffisant pour toucher le max ? Car en général, ces contrats-là sont plutôt donnés à des Franchise Players. Siakam, sans Kawhi Leonard à ses côtés, a la possibilité cette saison de montrer qu’il en a l’étoffe, et il le fera si sa courbe de progression reste aussi exponentielle. À force de le voir progresser depuis deux ans, on en serait peut-être même plus surpris.

Il y a un an, même si Pascal Siakam s’était fait une belle place dans la rotation des Raptors, personne n’aurait cru qu’on parlerait un jour d’un contrat max pour le Camerounais. Mais un titre de MIP et une bague sont passés par là, et la question apparaît maintenant tout à fait légitime. Chapeau Pascal.

Source Texte : Hoopshype

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top