Nets

Kevin Durant pourrait revenir dès cette saison : pour patienter, les fans des Nets peuvent déjà s’habituer sur 2K

Kevin Durant

Bon, doucement avec la rééduc cette fois, hein Kevin ?

Source image : NBA League pass

Depuis sa blessure au tendon d’Achille en juin dernier, le retour de Kevin Durant est l’une des choses les plus attendues en NBA. Reviendra-t-il aussi fort qu’il l’était avant ? Va-t-il devenir un DeMarcus Cousins ambulant ? De nombreuses interrogations portent sur le nouveau joueur des Nets et il semblerait que ses dirigeants soient tout autant pressés que les fans.

On se souvient tous du Game 5 des demi-finales de Conférence face aux Rockets. Dans le troisième quart, Kéké se met à marcher à cloche-pied après une mauvaise réception et le verdict tombe : claquage au mollet. Une petite blessure sur le coup, qui devait vite guérir pour lui permettre de revenir à temps pour les Finales. En fin de compte, Durantula met un peu plus de temps que prévu à revenir en forme, attendant le cinquième acte de la série face à Toronto pour aller prêter main forte à ses coéquipiers qui en ont bien besoin. Tous les pronostics changent et Kevin fait même un très bon début de match, avec notamment deux gros missiles du parking. Mais ce match était trop prématuré pour l’ailier qui sent son tendon d’Achille lâcher, synonyme d’une fin de saison immédiate pour le numéro 35 et de longs mois de convalescence.

Si on regarde un peu les différentes blessures au tendon d’Achille en NBA ces dernières années, on retrouve celle de Kobe Bryant en 2013, qui avait mis huit mois à revenir sur les terrains. Et c’est ce qui a permis à la Nets Nation de rêver. Puisque si Durant suit le même programme de rééducation, il devrait donc revenir au mois de février. Et ça, ça change pas mal les choses. C’est donc jeudi que Brian Lewis a sorti l’info dans le New York Post. Selon lui, le front office – et particulièrement Sean Marks, le GM – s’attendrait au retour de KD sur les parquets dès cette saison. Encore mieux qu’une Woj bomb pour ceux qui font encore partie de la fanbase de notre cher Kevin. Mais pour l’instant, le joueur aux 164 millions sur quatre ans préfère y aller doucement, comme l’a déclaré son nouveau coéquipier, Spencer Dinwiddie au New York Post.

« Je sais que KD prend le processus de rééducation très au sérieux. Il veut revenir dès qu’il le pourra, quand il sera en bonne santé et qu’il sentira que c’est le bon moment pour lui. »

Malgré tout, une autre question se pose depuis cet été chez les fans des Nets. Est-ce que Kyrie pourra porter l’équipe à lui tout seul ? On a vu l’année dernière, quand il était encore le maître à jouer des Celtics, Irving avait totalement raté sa demi-finale de Conf’ face aux Bucks. Un pourcentage au tir vachement dégueu et des tirs venus d’au delà qui n’avaient pas fait filoche du tout. Aujourd’hui, on attend de lui qu’il mène son équipe et qu’il emporte ses coéquipiers avec lui. Sans Durantula, les Nets vont devoir jouer un basket collectif, façon Hawks 2015 avec Caris LeVert, Dinwiddie et Irving en chefs de meute. Et c’est un peu ce qu’a déclaré Spencer.

« Nous avons évidemment ajouté beaucoup de talents à notre équipe et ce dans tous les domaines. Nous sommes une équipe plus talentueuse. Mais si nous ne nous jouons pas ensemble ça n’a aucun intérêt. On doit jouer comme un groupe. Et si c’est le cas, alors oui, on pourra essayer de nous battre pour un titre. On n’assemble pas un roster comme celui-là si on ne veut pas gagner un titre. On vient de signer le meilleur joueur du monde. »

Ce qui est sûr, c’est qu’aucun joueur en NBA ne peut remplacer un Kevin Durant. Son efficacité, sa clutchitude dans les moments chauds et sa science du basket vont certainement manquer à Kenny Atkinson. Les Nets auront donc un double objectif cette année puisqu’ils auront à répondre aux nombreuses attentes de leur public tout en faisant prendre la greffe avec leur nouvel effectif. Mais une fois que KD sera remis de sa blessure, on ne doute pas qu’il devrait s’intégrer rapidement dans le cinq majeur.

On peut comprendre que le retour du double champion soit très attendu par toute la communauté de Brooklyn. Mais n’allons pas trop vite. Après le fiasco en Finales NBA, le néo-numéro 7 va prendre tout son temps avant de remettre un pied sur le parquet. Pour ce qui est des paillettes, elles devraient rester au vestiaire pendant encore assez longtemps.

Source texte : New York Post

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top