Pelicans

Brandon Ingram et Lonzo Ball au taquet pour démarrer la saison : nouvelle team pour une nouvelle vie, épisode 1

Cristina Cordula

Et ça pourrait démarrer sur les chapeaux de roue.

Source image : YouTube

Les Pels font partie des franchises dont on est le plus pressé d’avoir des news sur le terrain, et c’est un moindre mot. La Draft de Zion Williamson évidemment, mais également celles de Nickeil Alexander-Walker et Jaxson Hayes, les arrivées de Derrick Favors et J.J. Redick, le génie d’Alvin Gentry, les arrivées de l’ancienne classe préparatoire des Lakers… nombreuses sont les raisons de se hyper pour NOLA à un mois de la reprise.

Et dans ce flot de hype et d’attente est tombée hier l’une de ces nouvelles qui vous donnent le smile : Lonzo Ball et Brandon Ingram sont chauds comme un Amath M’Baye face à l’Allemagne. Toujours considérés comme des projets du fait d’un début de carrière gêné par les blessures, BI et LB sont aujourd’hui en pleine forme, en même temps, et on ose imaginer que les deux gamins pourraient en étonner plus d’un si d’aventure leur physique les laisse enfin tranquille.

Opéré en mars suite à la détection d’un caillot de sang dans son bras droit, Brandon Ingram avait alors cristallisé l’attention, son cas rappelant évidemment ceux de Chris Bosh ou Mirza Teletovic, deux joueurs désormais loin des parquets à cause de ce genre de problème. Six mois plus tard tout ça semble dans le rétro même si son cas reste étudié de près, et on va donc enfin pouvoir apprécier la tige qu’on aime, celle qui profite d’un corps de freak un peu trop maigre pour être un joueur dominant en attaque, et qui court le 100m en moins de dix secondes quand il s’agit de puncher le nez de Chris Paul. Pour Lonzo ? Dans le rétro également les problèmes de sneakers à 400 balles mais fabriquées dans les favelas, et derrière lui également une cheville gauche qui ne fait que des siennes, une cheville qui l’a tenu éloigné des parquets depuis… le mois de janvier. Les Lakers avaient ensuite décidé de mettre un terme à sa saison en mars, lorsque les mecs avaient probablement compris que même avec les Monstars la franchise californienne ne ferait pas les Playoffs…

Aujourd’hui ? Pour les deux gamins l’environnement si peu stable d’Hollywood n’est plus, et c’est donc en Louisiane que les deux n°2 de Draft (2016 et 2017) vont tenter de vraiment faire décoller leur carrière. Et le bail(lou) semble convenir au profil de nos deux amis. Brandon Ingram pourra s’aguerrir en tant que troisième option offensive de l’équipe derrière Jrue Holiday et – peut-être – Zion Williamson, alors que Lonzo Ball aura tout le loisir d’envoyer les cyborgs de New Orleans au plafond tout en confirmant qu’il est capable d’être l’un des tous meilleurs défenseurs de la Ligue à son poste. Des responsabilités mais pas trop, de l’oxygène pas trop nocif à respirer, un projet jeune encadré par quelques vétérans de qualité, tout pour réussir en somme, notamment si, comme on nous le rapporte, les deux gosses ont réellement saigné les gymnases cet été. Car ESPN nous le rapporte, les deux anciens Lakers ont bel et bien été partie prenante de tous les work-outs estivaux de la franchise et semblent être en pleine forme à l’aube des premiers regroupements officiels. De bonne augure pour le lancement du projet NOLA, en espérant que ça ne se finisse pas en Challenger 1986 quand Iron Zion aura explosé sa première pare de pompe en plein vol.

Deux renforts énormes pour les Pels, et deux renforts qui semblent surtout en pleine forme, ça c’est nouveau chez les Ball ou les Ingram. A surveiller car on connaît la fragilité manifeste de nos deux zozos, mais si la mayonnaise prend et qu’en plus elle est de bonne qualité, on pourrait cliquer très souvent sur les Pelicans à la reprise, et pas que pour Monsieur Willamson.

Source texte : ESPN

1 Comment

1 Comment

  1. killerdescore

    30 septembre 2019 à 12 h 23 min at 12 h 23 min

    On a un bon ptit roster ,j’aurais garder Christian Wood aussi mais franchement y a de quoi faire un bon truc à NOLA

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top