Warriors

Draymond Green n’a pas perdu sa langue pendant l’été : « Personne ne voudra tomber sur nous en Playoffs »

Draymond Green

Après cinq ans à être considérés comme les grands favoris, les Warriors vont enfin connaitre le rôle d’outsider.

Source image : YouTube

Cela faisait longtemps que l’on n’avait pas entendu parler le bavard Draymond Green. Et encore une fois, il ne nous a pas déçus et a voulu rappeler à toute la Ligue que les Warriors ne sont pas morts. Même après tout ce qu’il s’est passé cet été, il ne faudrait pas les oublier.

La saison dernière ne s’est pas terminée comme prévue à Oakland. Les Dubs ont dû faire une croix sur leurs rêves de Threepeat face à des Raptors opportunistes et tout simplement meilleurs dans les conditions de cette série marquée par les blessures de Kevin Durant et Klay Thompson notamment. Malheureusement les mauvaises nouvelles ne s’arrêtent pas là puisque KD a décidé de quitter la franchise pour rejoindre les Nets. Un coup dur pour les Warriors qui avaient tout fait pour le garder et poursuivre leur domination sur le Ligue. Mais il y a quand même quelques raisons de retrouver le sourire grâce à l’arrivée de D’Angelo Russell qui jouera les frères adoptifs de Stephen Curry en attendant le retour de Klay sur les planches. Et même si le Snake dit le contraire, on connait la force de cette équipe pour intégrer les nouveaux arrivants. Car pour une fois, il y aura du monde aux ateliers de présentation lors du training camp. Adieu les cadres, Andre Iguodala et Shaun Livingston, bonjour à Glenn, Willie et Alec. Steve Kerr et son staff vont donc avoir pour mission de reconstruire une cohésion et une alchimie dans ce nouveau groupe alors que le MVP unanime devrait retrouver son rôle de première option. Tout le monde se souvient de sa saison de 2015-16 où toute l’attaque des Warriors tournait autour de lui. Pour beaucoup, la perte du Snake va tout changer et cela ne fait plus de Golden State un favori au titre. Draymond Green a donc jugé bon de rappeler au micro de l’émission Power Money de CNBC qu’il faudra tout de même se méfier d’eux sur une série en sept manches.

« Nous avons toujours un excellent groupe avec évidemment Steph Curry en tête. Nous avons récupéré D’Angelo Russell. Nous avons beaucoup de jeunes talents qui arrivent à l’instar de Willie Cauley-Stein. Je prévois  de jouer au meilleur de ma forme cette année. Et bien sûr, avec le retour de Klay (Thompson) prévu vers le mois de février, personne ne voudra tomber sur nous en Playoffs, c’est certain. »

Le DPOY 2017 a en tout cas une grande confiance en son nouveau groupe et ses objectifs ne changent pas. La grande-gueule de la baie veut ramener le plus de bagues possibles à la maison pour contempler ses beaux bijoux quand il sera plus vieux. On ne peut pas lui enlever que l’intersaison des Warriors reste intéressante. Le talent de Russell n’est pas à présenter, lui qui était invité pour la première fois au All-Star Game en 2019, et Willie Cauley-Stein représente le pivot idéal pour le style de jeu qu’ils pratiquent. Faut-il aussi rappeler que les Warriors d’avant KD étaient déjà monstrueux avec un titre NBA et une finale perdue après avoir mené 3-1 (désolé on était obligé de le rappeler). Même s’il a l’habitude de beaucoup parler, il ne vaut mieux pas chauffer Draymond. C’est sur que cette Conférence Ouest est démente et il faudra batailler pour accrocher une place dans le Top 8. Mais personne ne voudrait jouer les Warriors sur une série éliminatoire, rien que pour toute l’expérience accumulée par le Big Three  historique depuis cinq ans. En tout cas, voir tous les médias et tous les fans NBA les oublier complètement doit bien les motiver. Il ne faut jamais sous-estimer le cœur d’un champion et c’est ce qu’ils vont montrer à tout le monde.

Après cinq ans à être considérés comme les grands favoris, les Warriors vont enfin connaitre le rôle d’outsider. Ils devront batailler pour accrocher une place en Playoffs, mais ce qui est sûr c’est qu’ils sont remontés à bloc pour prouver à tout le monde qu’ils ne sont pas morts.

Source texte : CNBC

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top