Warriors

Kevin Durant ne s’est jamais senti vraiment intégré chez les Warriors : deux fois MVP des Finales, ça va pour un gars un peu exclu

Warriors Draymond Green Stephen Curry Kevin Durant

On croyait pourtant que Draymond Green était son meilleur pote.

Source image : Youtube/NBA

Si Kevin Durant a gagné les deux premières bagues de sa carrière à Golden State, il ne s’est jamais senti très intégré à Oakland. Stephen Curry, Draymond Green, Klay Thompson, Andre Iguodala… tous ces gars étaient là bien avant lui, et KD l’a ressenti. Reste à voir s’il va mieux se fondre dans le vestiaire des Nets.

Kevin Durant a beau avoir été à un niveau incroyable sur ses trois années à Golden State, on n’a jamais vraiment considéré que les Warriors étaient « sa » franchise. Les hommes de Steve Kerr étaient déjà champions un an avant son arrivée et sortaient d’une saison à 73 victoires en saison régulière, en clair, le groupe s’était construit sans lui. De son côté, KD avait déjà construit sa carrière à OKC, avait déjà été MVP, bref, il ne lui restait plus que la bague à aller gagner. Du coup, si ses coéquipiers apparaissaient comme des gars de la Dub Nation, Durant était un peu à part. On sentait bien, à l’image de sa brouille avec Draymond Green cette saison, que KD était un peu en périphérie de ce groupe, sans en être exclu pour autant. Chris Haynes de Yahoo Sports l’a même confirmé il y a quelques semaines : le Snake ne parlait plus à ses coéquipiers. Dans une interview pour le Wall Street Journal, l’ancien du Thunder confirme qu’il était un peu à part.

« Je suis arrivée là pour faire partie d’un groupe, d’une famille, et me sentir définitivement accepté. Mais je ne serai jamais un de ces gars. Je n’ai pas été drafté là-bas. […] Steph Curry, évidemment, a été drafté ici. André Iguodala, a remporté la première finale, le premier titre. Klay Thompson, drafté là-bas. Draymond Green, drafté là-bas. »

KD l’a donc bien compris : il a beau avoir été deux fois MVP des Finales avec les Warriors on retiendra les Splash Brothers et Draymond Green avant lui. Attention, le Snake a quand même bel et bien marqué l’histoire de la franchise californienne. D’ailleurs, Joe Lacob, le proprio des Warriors, a même confirmé récemment que son numéro 35 sera un jour retiré. Mais là encore, la reconnaissance pour KD est moindre que pour les gars draftés à Golden State puisque Lacob a aussi affirmé que Draymond Green aurait une statue à son nom. Cet aspect là n’a d’ailleurs pas été étranger au départ de KD vers Brooklyn. Il rejoindra là-bas Kyrie Irving, l’un de ses meilleurs amis dans la Ligue, et aussi DeAndre Jordan, signé par BK comme condition à la venue de Durant chez les Nets. Si le noyau dur de Brooklyn reste le même, on se doute que là-bas, KD sera le patron du vestiaire, et les Nets seront vus comme « sa » franchise. Ça tombe bien car le dernier défi qu’il lui reste est bien de gagner en étant vu comme LE franchise player de l’équipe.

Kevin Durant n’était donc pas super à l’aise dans le vestiaire des Warriors. Vu ce que ça a donné sur le terrain, on n’a pas l’impression que KD ait été spécialement plombé par cette ambiance. On n’imagine même pas les dégâts dans une équipe où il peut parfaitement s’intégrer.

Source Texte : World Street Journal

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top