Knicks

Enes Kanter explique pourquoi personne ne veut signer aux Knicks : à la surprise générale, c’est James Dolan qui est pointé du doigt

Bizarrement, c’est pas le fait d’être dans un gros marché le problème. Ça alors.

Source image : Youtube

Alors que les Knicks avaient rêvé d’un retour imminent au sommet, l’été n’a été qu’un dur retour à la réalité. Kyrie Irving, Kemba Walker, Kevin Durant, Kawhi Leonard… tous ont changé d’équipe, mais personne n’a rallié le Madison Square Garden. Comment expliquer cet échec ? Pour Enes Kanter, la réponse est toute trouvée, la cause est James Dolan, le proprio des Knicks.

Tout commençait déjà à sentir mauvais le soir de la lottery, lorsque le first pick synonyme de Zion Williamson a échappé à la franchise new-yorkaise. Si R.J. Barrett devrait tout de même cartonner en ayant été choisi en troisième position, les choses ne se sont pas arrangées, et la poisse semble continuer de suivre les Knicks. Pourtant, New-York avait la possibilité de filer deux contrats max cet été, et vu la gueule des free-agents disponibles, y’avait de quoi être bien hypé. Sauf qu’au final, tous on refusé le Madison Square Garden, et James Dolan a dû revoir ses plans. Désormais, on a du mal à imaginer des Knicks faire beaucoup mieux que les saisons précédentes. Alors comment expliquer que cette franchise mythique n’arrive plus à attirer personne ? Pour Enes Kanter, pivot éphémère des Knicks de juillet 2017 à février 2019, il n’y a qu’un seul responsable, comme il l’a expliqué pendant le Full 48 Podcast :

« Peu de gens le savent, mais les joueurs en parlent. J’ai eu une période incroyable chez les Knicks. Mais d’autres coéquipiers à qui j’en ai parlé ou des gars d’équipes différentes, ils disaient toujours : ‘C’est une ville incroyable, MSG est incroyable. Tout va si bien, sauf le propriétaire’. Ils n’arrêtent pas de dire : ‘Sauf le propriétaire’. »

S’il ne revient pas en détail sur sa relation avec James Dolan, on se doute que leur relations ont du être compliquées, si bien que le pivot de Celtics ne prend même pas la peine de le nommer. Comme Kanter l’explique, sur le papier, les Knicks ont tout pour attirer les plus grande star de la ligue : une histoire, une enceinte mythique, une franchise parfaitement située… Un gros marché comme New-York, ça attire forcément, et on l’a vu cet été avec Kyrie et KD qui ont signé aux Nets. Mais comme on le sent depuis bien trop longtemps, James Dolan a une image flinguée auprès des joueurs. Déjà hyper impopulaire auprès des fans, le proprio n’a pas grand chose pour relever sa côte : un bilan sportif exécrable, avec au cœur de celui-ci la confiance folle qu’il a donné à Phil Jackson, mais aussi une image un peu tyrannique, comme Charles Oakley l’avait affirmé il y a quelques mois. De quoi repousser un peu les plus grandes stars de la ligue. Et quand on sait que Dolan n’a pas du tout prévu de partir, on se demande un peu comment les choses vont pouvoir s’améliorer à  New-York. Le calvaire semble loin d’être fini pour les fans de la franchise de Big Apple.

On s’en doutait bien mais Enes Kanter nous le confirme : si personne ne signe aux Knicks, c’est bien parce que le proprio est mal vu par pas mal de stars en NBA. Pas de quoi rassurer les fans de la franchise de Big Apple, qui doivent toujours se demander quels sont les plans de James Dolan… s’il en a. 

Source Texte : Full 48 Podcast

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top