Mondial

Coupe du Monde 2019 – deuxième phase, le Groupe J : l’Italie peut-elle se frayer un chemin face à la Serbie et l’Espagne ?

Marco Belinelli

Chaud, mais pas impossible, n’est-ce pas Belo ?

Source image : radici-press.net

Les choses sérieuses commencent. Après l’échauffement du premier tour, la deuxième phase pointe le bout de son nez, ce qui signifie qu’on aura droit à quelques gros chocs importants, notamment dans le Groupe J. Ce dernier est composé de la Serbie, l’Espagne, l’Italie et Porto Rico. Trois grandes nations du basket européen, et un intrus. Du beau monde n’est-ce pas ? C’est parti pour la preview.

Les équipes

#Serbie

Est-ce qu’une nation a plus impressionné que la Serbie lors du premier tour ? Honnêtement, on ne voit pas. Plusieurs autres équipes sont invaincues à l’heure actuelle, mais aucune d’entre elles n’a montré une telle impression de facilité. La bande à Nikola Jokic a réalisé un début de Coupe de Monde remarquable et elle fait flipper un peu tout le monde aujourd’hui. Les Serbes se sont tout simplement baladés au cours de la phase initiale, en maltraitant l’Angola et les Philippines et en battant l’Italie sans vraiment transpirer. Ils entament donc le deuxième tour avec trois victoires dans la besace et le statut de favoris du Groupe J. Il faudra aller les chercher.

#Espagne

L’Espagne a fait le taf lors du premier tour. Et quand on dit faire le taf, ça signifie faire ce qu’il faut pour assurer le coup, sans pour autant être transcendant. Une grosse victoire contre la Tunisie, et deux succès de dix points ou moins contre Porto Rico et l’Iran. Bon, le plus important, ce sont les trois succès qui permettent aux Espagnols d’avoir le même bilan que les Serbes avant le début de la deuxième phase. Maintenant, ils vont devoir monter en puissance car en face, le niveau va sérieusement augmenter. Dès vendredi, il y a l’Italie qui débarque sur le chemin de l’Espagne, un match qui risque de peser lourd dans ce Groupe J, puis la grande Serbie, dans une rencontre qui pourrait ressembler à une finale de poule.

#Italie

L’Italie arrive dans ce Groupe J avec un petit retard sur les deux premiers. Forcément, quand vous avez la Serbie dans votre poule au premier tour, c’est un peu plus compliqué que l’Iran, Porto Rico ou la Tunisie. Danilo Gallinari, Marco Belinelli et Cie devront probablement battre l’Espagne dès vendredi pour espérer voir les quarts de finale du Mondial. En effet, on voit mal les Serbes tomber face à Porto Rico, ce qui signifie qu’une défaite contre les Espagnols serait synonyme d’élimination au deuxième tour. Autrement dit, la sélection de Meo Sacchetti est sur le point de jouer un huitième de finale aller contre la bande à Marc Gasol, avant un retour plus abordable contre Porto Rico.

#Porto Rico

Porto Rico a arraché sa qualification face à la Tunisie sur un shoot assassin de Gary Browne au premier tour, et se retrouve désormais dans la cour des grands. Mais sauf scénario improbable, la belle aventure devrait s’arrêter là pour les Portoricains. Ils vont vite se rendre compte qu’ils sont arrivés dans une nouvelle dimension face aux Serbes, qui risquent de leur mettre une grosse raclée, sans manquer de respect. Et si dans le même temps l’Espagne tape l’Italie, Porto Rico sera éliminé avant même le dernier match de poule, mais on va quand même attendre de voir ce qui se passe sur les parquets avant de les condamner. En tout cas, vous l’avez compris, le petit poucet, il est là.

Le classement

Le programme

  • Vendredi 6 septembre à 10h30 : Serbie – Porto Rico
  • Vendredi 6 septembre à 14h30 : Espagne – Italie
  • Dimanche 8 septembre à 10h30 : Porto Rico – Italie
  • Dimanche 8 septembre à 14h30 : Espagne – Serbie

La suite éventuelle

Vous l’avez compris, l’affiche entre l’Espagne et l’Italie ce vendredi risque de déterminer beaucoup de choses pour la suite. En cas de victoire des Espagnols, on aurait ces derniers et les Serbes en quarts de finale, étant donné que la Serbie ne devrait pas s’incliner contre Porto Rico. Oui, on ne prend pas trop de risques en disant ça. Par contre, si les Italiens battent les Espagnols, la deuxième journée sera très intéressante à suivre. En tout cas, ce qui est sûr, c’est que les deux premiers de la poule rencontreront en quarts de finale les deux qualifiés du Groupe I, composé de l’Argentine, la Pologne, le Venezuela et la Russie. Pas le parcours le plus compliqué.

La Serbie et l’Espagne partent avec une petite longueur d’avance, tandis que l’Italie va essayer de se frayer un chemin en quarts de finale en battant les Espagnols dès ce vendredi après-midi. Pour Porto Rico, ça sera surtout l’occasion de goûter au très haut niveau international dans cette compétition. Allez, rendez-vous à 14h30 pour un match qui sent la poudre. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top