Pelicans

Lonzo Ball a aussi appris son transfert sur Twitter : les Lakers n’ont aucun respect pour leurs anciens joueurs

Lonzo Ball

Voici une reconstitution de Lonzo Ball, le 16 juin dernier, lorsqu’il a ouvert son compte Twitter.

Source image : YouTube

Après Josh Hart il y a quelques semaines, c’est Lonzo Ball qui révèle qu’il a appris son trade sur Twitter cet été. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que l’homme aux 21 sons sur Spotify l’a un peu mauvaise. Quant aux Lakers, on commence vraiment à se dire qu’ils n’ont pas beaucoup de respect pour ceux qui défendaient encore leur couleurs quelques jours auparavant mais qu’ils ont décidé de dégager.

Récupérer des superstars, c’est super. Mais quand on vire des petits jeunes qui sont échangés pour la première fois de leur carrière, on peut au moins le faire de la bonne manière. A croire que les Lakers se bouchent les oreilles en criant « LA LA LA LA » pour ne pas entendre ces conseils qui devraient être la base pour chaque responsable RH de la Ligue et donc pour les GM. Apparemment, la franchise mythique de Los Angeles se croit exempte de ce type de comportement comme on a pu le voir durant l’intersaison. Car pour faire venir un gars comme Anthony Davis, tout le monde est sur le qui-vive et lâche son petit commentaire mais les effets secondaires sont soigneusement dissimulés en sous-marin. Et en prévenant les joueurs grâce à Twitter – en ne les prévenant pas en gros -, cela peut provoquer un sentiment de rejet chez le joueur. C’est ce qu’expliquait Lonzo pendant une interview avec Real 92.3 LA’s Big Boy’s Neighborhood.

« Moi je me dis, ‘Ils se sont débarrassés de toi, ils ne veulent plus de toi.’ C’est évident qu’on va le prendre personnellement’. »

Souvent critiqué et facilement visé par tout le monde grâce son cher paternel, Lonzo affichait des stats plutôt solides pour ses deux premières saisons NBA. Avec 10 points, 6,4 services, 6,2 rebonds, 1,6 interception de moyenne et seulement quatre matchs débutés sur le banc, il était le meneur indiscutable chez les Lakers (désolé Rajon Rondo) malgré ses deux blessures en deux ans. Chez les Pels, il pourra très bien diriger les contre-attaques et délivrer de bons caviars pour J.J. Redick derrière l’arc ou pour Zion Williamson dans la peinture. Ce qui reste néanmoins à déterminer, c’est si Alvin Gentry le choisira en tant que point guard titulaire ou s’il sortira du banc avec son pote Josh pour remplacer Jrue Holiday et Redick. Mais ce qui est sûr, c’est que Lonzo a peut-être bien fait d’être envoyé dans une plus petite franchise, un peu plus à l’écart des projecteurs de L.A., où il pourra se développer tranquillou sans qu’on lui tombe dessus dès qu’il met le pied en touche. Avec des gars comme Zion ou Jrue, l’idée que New Orleans aille jusqu’en postseason n’est pas non plus fermée. Quoiqu’il en soit, on ne jette pas ses joueurs comme ça et un petit coup de fil aurait été la moindre des choses de la part de Rob Pelinka avant que son ancien joueur ne découvre son transfert sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui, le match entre les Lakers et les Pelicans est l’un des plus attendus de la prochaine saison. Et comme si c’était pas assez beau, la NBA a décidé de nous l’offrir juste un peu après la rentrée. Rendez-vous donc le 27 novembre pour voir Lonzo Ball et les rejetés massacrer se confronter à LeBron James et AD. Sah quel plaisir ce sera.

En attendant, on espère qu’Adam Silver et sa bande de potes nous mettront quelques règles en place pour nous régler ces problème de trades en soumsoum, parce que les gars prévenus sur Twitter, ça va cinq minutes. S’il vous plait, on est en NBA quand même.

Source texte : Real 92.3 LA’s Big Boy’s Neighborhood via Bleacher Report

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top