Mondial

Joe Ingles rentre presque dans l’histoire de la Coupe du Monde : à une passe du triple-double, nom d’un kangourou

Il a fallu attendre le dernier quart-temps pour voir les Australiens prendre le large face au Sénégal mais Joe Ingles est arrivé bien à l’heure à la salle. On est passé tout près du premier triple-double le plus improbable de l’histoire de la Coupe du Monde à Dongguan ce matin.

Ah le jeu FIBA… On l’a encore vu avec les Américains qui ont galéré jusqu’au bout de la prolongation pour se défaire de la Turquie cet après-midi, le basketball international nous réserve parfois de drôles de surprises. Et entre l’élimination de l’Allemagne dès le deuxième match de poule et l’upset du Brésil contre la Grèce, on a déjà été servis au niveau des jolies cotes ce mardi. Mais imaginez deux minutes à combien était un triple-double de ce bon vieil escroc de Joe Ingles chez les bookmakers. Rectification immédiate pour ne pas être taxé de fake news, l’ailier du Jazz n’a pas réussi à convertir l’essai et c’est tout à fait normal puisqu’on rappelle que la Coupe du Monde de rugby n’a pas encore commencé et qu’elle aura lieu au Japon et non pas en Chine. Bon, on s’éloigne un peu du sujet mais tout ça pour dire que ce mardi 3 septembre 2019 aurait pu rentrer dans l’histoire pour peu que Bogut ou Dellavedova n’ait transformé une petite passe supplémentaire de Tonton Joe en assist ce matin. On connaissait déjà Slow-Mo Joe le trashtalker et Slow-Mo Joe le sniper mais c’est la meilleure version de tout ça qui nous a été délivrée aujourd’hui pour mener la Team Australia vers un succès précieux pour continuer son sans-faute après avoir douté pendant 30 minutes contre les Lions de la Teranga.

17 points, 10 rebonds, 9 passes décisives, 2 contres en 31 minutes.

La ligne de statistiques est sublime mais elle aurait pu être all-time avec une petite dime en plus. Malheureusement, les Boomers n’ont pas eu le temps de trop regarder les boxcores durant la partie même si ça n’a pas empêché notre Joseph de montrer son QI basket en transformant tout ce qu’il touchait en or. La médaille n’est pas encore en poche pour l’Australie mais la connexion Ingles-Baynes fait rêver tous les coachs et le gaucher n’a pas gaspillé beaucoup de cartouches en délivrant un joli 6/8 au tir dont 4/6 du centre-ville et une flèche envoyée des neuf mètres au buzzer. Le coéquipier de Rudy Gobert en NBA ne connaît pas le tri sélectif puisqu’il ne produit presque pas de déchets et il confirme que les Kangourous ne seront pas bons à prendre dans ce tournoi. Avec leur équipe de vétérans expérimentés, les Océaniens n’ont peur de personne et ce n’est pas Joe Ingles qui dira le contraire.

Après le coup de chaud de Patty Mills face aux cainris en match de préparation et l’exemple de Matthew Dellavedova contre le Canada lors de leur premier match de ce Mondial, c’est au tour de Joe Joe de s’illustrer pour l’Australie. Alors rendez-vous jeudi pour la finale du groupe contre la Lituanie pour voir qui sera le prochain à briller pour les Boomers. En espérant que cette réussite sera stoppée nette par nos Frenchies au prochain tour.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top