Mondial

Coupe du Monde 2019, version on vient, on perd et on s’en va : deux défaites et une élimination pour l’Allemagne, auf wiedersehen

Alerte surprise ! Après une première défaite face à nos Bleus, l’Allemagne est tombée contre la République Dominicaine ce mardi. Un deuxième revers qui condamne Dennis Schröder et ses copains, déjà éliminés de la Coupe du Monde. Ce fut rapide dis donc.

Au moment du tirage au sort de la Coupe du Monde, l’Allemagne représentait la principale menace pour la France concernant la première place du groupe. En tout cas, c’est ce qu’on pensait, et cela a été quelque peu confirmé après le premier match entre les Bleus et la Mannschaft, où les hommes de Vincent Collet ont transpiré pour conserver leur avance en fin de match. Mais finalement, la première place du groupe se jouera entre la France et… la République Dominicaine. Oui, car les Allemands ne participeront pas au deuxième tour. Niet. À deux doigts de réaliser un énorme come-back dimanche contre Evan Fournier et sa bande, nos voisins d’outre-Rhin sont tombés face aux Dominicains ce mardi. De peu encore une fois, mais ils sont tombés quand même avec une très courte défaite 70-68 suite à un dernier tir à trois points complètement foiré par Daniel Barthel. Une deuxième défaite en deux matchs pour l’Allemagne, qui est synonyme d’élimination car les Bleus ont ensuite fait le boulot en battant la Jordanie sans trembler du menton. C’est évidemment une très grosse surprise pour une équipe composée de plusieurs NBAers avec Dennis Schröder, Daniel Theis et Maxi Kleber. Une très grosse surprise, et une très grosse déception pour une nation qui voulait confirmer son bon Euro (éliminée en quarts de finale après une victoire contre la France) en Chine.

Comme souvent dans ce genre de débâcle, on se tourne d’abord vers les leaders de l’équipe. Et chez les Allemands, on ne peut pas dire qu’ils ont répondu présent face à la République Dominicaine. Dennis Schröder ? Certes, il plante 20 pions avec sept caviars, mais il finit avec un terrible 5/18 au tir et quatre turnovers. Dans un match aussi important face à un adversaire censé être plus faible, c’est interdit de gâcher autant de possessions en faisant les mauvais choix. Paradoxalement, le joueur du Thunder symbolise un peu la faillite offensive des Allemands (36,8% au tir, 3/19 du parking) malgré son statut de meilleur marqueur de la rencontre. Maxi Kleber a lui été tout simplement invisible, avec aucun point et aucun tir tenté en seulement 15 minutes sur les parquets. Quant à Daniel Theis, il s’est bien battu et a fait son match (12 points, huit rebonds, cinq interceptions mais à seulement 6/16 au tir), contrairement à Paul Zisper (quatre points à 0/3), l’ancien joueur des Bulls ne pesant pas du tout sur la partie. Bref, c’est la dèche pour les Allemands, incapables de répondre à Victor Liz (17 points), Eloy Vargas (16 points) et Cie. On ne sait pas ce que fait Dirk Nowitzki actuellement, mais on veut bien de ses nouvelles. À 41 balais, il aurait probablement planté un ou deux shoots sur une jambe pour donner la victoire aux siens.

Dans un match âpre et physique, les Allemands n’ont pas eu les ressources nécessaires pour arracher la victoire face à une équipe dominicaine pourtant privée d’Al Horford et Karl-Anthony Towns. Une défaite très crade, une défaite fatale, au revoir. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top