Warriors

Kevon Looney « ne pouvait pas rater un match des Finales » : quitte à y laisser son corps c’est pas grave

Kevon Looney

« KD n’a pas continué juste pour un tendon d’Achille, je comprends vraiment pas… »

Source image : YouTube/NBA

Si Toronto a largement mérité son titre de champion, il faut bien avouer que les blessures ont été un gros problème pour les Warriors durant les dernières Finales NBA. Mais pour Kevon Looney, le mot blessure n’a pas trop de sens. Malgré la douleur, il a tenu sa place pour aider les siens jusqu’au bout. Cela n’a pas suffi mais personne n’a oublié son courage et son amour du maillot chez les Dubs. 

Pour les fans de Golden State, ces Finales 2019 étaient forcément frustrantes. Avec les blessures de Kevin Durant puis Klay Thompson notamment, les Warriors n’étaient pas au complet pour faire face aux Raptors de Kawhi Leonard. L’accumulation des blessures aura eu raison de leurs espoirs de triplé, mais il y en a un qui a tout donné jusqu’au bout. Il s’appelle Kevon Looney, et on peut dire qu’il a vraiment fait le taf durant ces Playoffs. Le pivot de 23 ans a réalisé des prestations solides en sortie de banc pour aider son équipe à atteindre les Finales. Malheureusement pour lui, lors du Game 2 face aux Raptors, il a été victime d’une fracture au niveau de la cage thoracique, l’empêchant de tenir sa place lors du Game 3. Mais l’intérieur est un guerrier et il est revenu sur les terrains à la surprise générale dès le Game 4, où il a joué 20 minutes pour 10 points et six rebonds. Sauf que lors du match suivant, Kevon a aggravé sa blessure. Fin de saison pour lui ? Niet, puisqu’il a également joué près de 30 minutes dans le Game 6. Un vrai Warrior le garçon, toujours là pour faire le travail de l’ombre. Dans l’émission de radio 95.7 The Game, Kevon s’est confié sur ses Finales et sur sa façon d’appréhender sa blessure, et on se rend bien compte de la mentalité du bonhomme.

« Je ne pouvais pas rater un match des Finales. […] Tout le monde n’a pas la chance de participer aux Finales. Je ne voulais pas qu’une blessure m’empêche de jouer. Je ne voulais pas avoir de regrets, du genre, ‘Mince, si j’avais joué ces deux derniers matchs, j’aurais fait ça’. Je voulais y aller et tout laisser sur le terrain, et c’est ce que j’ai fait. »

Lors de ces Finales, Kevon a pris beaucoup de risques, lui s’en fichait mais ses coéquipiers non. Andre Iguodala a déclaré après le Game 5 avoir forcé son pivot à sortir pour ne pas qu’il empire sa blessure. En tout cas, Looney a prouvé qu’il était un dur à cuire et cet été, les Warriors ont prolongé leur intérieur pour 15 millions de dollars sur trois ans. Même si c’est un bon deal pour les Dubs, c’est une marque de confiance bien méritée pour un joueur prêt à tout pour aider son équipe. Avec tous les départs qui ont marqué la franchise cet été, le coach Steve Kerr va lui donner plus de responsabilités et plus de ballons en attaque. Il sera en concurrence avec la nouvelle recrue Willie Cauley-Stein, mais qu’importe. Pour lui, l’unique objectif est de gagner et rien d’autre.

Kevon Looney est un joueur simple, courageux, qui respecte à la lettre ce qu’on lui demande, même si ça peut paraître ingrat pour certains. Des joueurs comme ça, toutes les équipes de la Ligue rêvent d’en avoir. Le 30ème choix de la Draft 2015 s’avère être une sacrée bonne pioche de la part des Californiens.

Source texte : 95.7 The Game

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top