Pistons

Andre Drummond est excité à l’idée d’arriver sur le marché en 2020 : fans des Pistons, vous pouvez commencer à transpirer

Andre Drummond

Dédé compte bien tester sa cote.

Source image : YouTube

Si la free agency 2019 était blindée de stars, ça ne sera pas du tout la même histoire l’été prochain. Par contre, il y a quand même un mec pas trop mauvais qui devrait être libre dans un an. Son nom ? Andre Drummond, et visiblement il est chaud pour tester le marché.

Aux Pistons depuis le début de carrière, lui qui a été sélectionné avec le neuvième choix de la Draft 2012, Andre Drummond va arriver à un carrefour l’été prochain. Il y a trois ans, le pivot de Detroit a signé une prolongation de contrat de cinq saisons pour 130 millions de dollars avec Detroit. Si vous n’êtes pas trop mauvais en calcul mental, vous vous rendez compte qu’il lui reste deux années sous son deal actuel avec la franchise du Michigan. Cependant, le garçon a une player option (à 28,7 millions de dollars) sur la cinquième saison, ce qui signifie qu’il peut opt-out afin d’aller tester le marché dès l’été 2020. Et si l’on en croit ses propos, c’est ce qu’il compte faire. Via le Detroit Free Press, le pivot des Pistons n’a pas caché ses intentions par rapport à la prochaine intersaison.

« Je serai agent libre l’été prochain. »

Et quand le journaliste a demandé au joueur de 26 ans s’il avait hâte de tester le marché, Dédé a répondu par l’affirmative, notamment parce qu’il sera probablement le plus grand nom disponible.

« Oui, ça devrait être fun, je suis excité. Je crois que je suis le seul qui a un gros contrat à aller chercher cette année-là. »

Effectivement, il n’y aura pas de Kevin Durant, de Kyrie Irving ou de Kawhi Leonard sur le marché l’an prochain. Autrement dit, il sera le gros poisson de la free agency, surtout avec la récente prolongation de contrat de Draymond Green, qui aurait pu être agent libre en 2020. On parle quand même d’un mec qui sort des 15-15 sans vraiment transpirer. L’an passé, Drummond a terminé la saison avec des moyennes de 17,3 points, 15,6 rebonds (meilleur rebondeur de la NBA s’il vous plaît, loin devant la concurrence), 1,7 contre et 1,7 interception par match, à 53,3% au tir. Si les Pistons ont retrouvé les Playoffs pour la première fois depuis 2016, c’est notamment grâce à lui. Tout cela pourrait vraiment lui permettre de décrocher le pactole, même si dans le même temps, il y aura bien moins de franchises avec beaucoup de cap space en comparaison à l’été 2019.

Sans surprise, certains fans des Pistons n’ont pas été ravis par rapport aux déclarations de Drummond, qui a essayé de les rassurer comme il pouvait. Est-ce convaincant ? Ça, on vous laisse juger.

« Pour ceux qui sont confus par rapport à mes déclarations sur la free agency, laissez-moi vous expliquer…

Je voulais dire que j’étais excité à l’idée de traverser ce processus car c’est une première pour moi, cela ne veut pas dire que j’essaye de quitter Detroit. J’adore être ici. »

L’avantage pour les Pistons par rapport à toutes les autres franchises NBA, c’est qu’ils pourront proposer un contrat plus imposant à Drummond, sur cinq ans et non quatre. Il peut se passer beaucoup de choses d’ici à 2020 mais on connaît désormais les intentions de Dédé. Et le pivot aura à cœur de réaliser une grosse campagne pour faire péter la banque dans un an. 

Source texte : Detroit Free Press

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top