Equipe de France

La France passe à six victoires d’affilée : nouveau record en Bleu pour un Evan Fournier al dente face à l’Italie

Nouveau career-high en bleu dans la popoche, c’est toujours bon à prendre à une semaine de la Coupe du Monde.

Source image : YouTube/FFBB

A sept petits jours de leur entrée en lice dans cette Coupe du Monde 2019 en Chine, notre Equipe de France s’est fait peur mais poursuit sa série avec une sixième win consécutive dans cette préparation face à l’Italie. L’occasion pour Vincent Collet de peaufiner sa stratégie et de mettre en concurrence ses joueurs pour réduire son groupe à 12 noms avant le début du Mondial.

Match de préparation ou pas, seule la victoire compte lorsqu’il s’agit de rencontrer nos voisins transalpins. C’est donc pleins de détermination que nos Bleus étaient censés arriver dans une salle de Shenyang qui sonnait encore une fois bien creux. Mis au repos contre la Nouvelle-Zélande la veille, Evan Fournier et Andrew Albicy faisaient leur retour dans le cinq de départ complété par Nicolas Batum, Louis Labeyrie et Rudy Gobert. En face, Daniel Hackett, Marco Belinelli, Luigi Datome, Danilo Gallinari et Paul Biligha étaient alignés par Romeo Sacchetti. L’heure du réveil était la même, mais ça change du match de Départementale 2 du dimanche matin même s’il n’y avait pas beaucoup plus de monde dans les gradins chinois que dans le gymnase municipal de Neufchâtel-en-Bray. Maladroits dans les passes et souvent en retard en défense, les tricolores entament mal la rencontre avec un 13-0 qui permet à l’Italie de se placer rapidement en tête. Heureusement, la France compense grâce à son avantage de taille à l’intérieur et repasse devant à la pause (39-38). Mais c’est presque devenu une habitude dans cette préparation, c’est au retour des vestiaires que les Bleus vont passer à la vitesse supérieure avec un troisième quart-temps façon Warriors où Evan Fournier assume parfaitement son costume de Stephen Curry. Marco Belinelli va bien tenter de nous la faire à l’envers mais Rudy Gobert est vigilant dans la dernière minute et renvoie Gallo et Hackett manger des nouilles chinoises avec deux contres décisifs sur la même action. Sans leur maladresse aux lancers-francs (21/32), les disciples de Vincent Collet auraient pu verrouiller la victoire bien plus tôt mais on retiendra seulement ce nouveau W coché sur la route du Mondial (82-80).

Cette avant-dernière rencontre de préparation devait également permettre au sélectionneur d’y voir plus clair. Pour l’instant toujours à 14, il va en effet devoir faire des choix en disant au revoir à deux joueurs d’ici dimanche. Dans cette lutte interne, Théo Maledon n’a pas marqué des points avec trois pertes de balle en moins de deux minutes. Toujours gêné à l’épaule, le surdoué de l’ASVEL risque d’être un peu court pour passer le dernier cut. Mais à 18 ans, il devrait y avoir d’autres occasions pour celui qui est annoncé dans le Top 5 dans certaines mock Draft. Déjà brouillon contre les Tall Blacks, Elie Okobo n’a pas non plus impressionné malgré une belle activité en défense. Dans la colonne des points positifs, les cadres ont tous fait le boulot. Evan Fournier a battu son record de points en bleu avec 29 unités qui ont permis de creuser un écart après la pause. Nando De Colo a été sérieux avec des passes déposées à l’INPI et Rudy Gobert a dicté sa loi dans la peinture en profitant pour donner une petite leçon de basket FIBA aux arbitres. Enfin, Nicolas Batum confirme sa bonne prépa dans un jeu all-around qu’on lui connaît. Des interrogations subsistent, que ce soit pour la liste finale ou la composition du starting five. Vincent Collet va donc vite devoir trancher car c’est exactement dans une semaine que l’Allemagne se dressera sur la route de l’EDF à Shenzen.

Victoire accrochée mais la série positive continue pour nos Bleus à qui il ne reste plus qu’une rencontre avant d’attaquer le vif du sujet. Face à la Serbie ce mardi à 13h30 en France, l’objectif sera évidemment de s’imposer face à l’un des favoris de la compétition mais aussi et surtout d’effectuer les derniers réglages dans des conditions plus vraies que nature.

Boxscores à venir

1 Comment

1 Comment

  1. daniel labarre

    26 août 2019 à 11 h 40 min at 11 h 40 min

    Ça devient clair : deux meneurs + De Colo.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top