Mondial

Cinq prospects à suivre lors du Mondial : ils sont jeunes, ils sont prometteurs, et ils pourraient faire du bruit en Chine

Dans le lot, on a notamment Andrew Nembhard, la pépite canadienne.

Source image : YouTube

La Coupe du Monde 2019, c’est dans une dizaine de jours. C’est donc le moment de se chauffer et c’est pour cela que TrashTalk vous offre une série de papiers afin d’être chaud pour le début de la compète. Au programme aujourd’hui, cinq prospects à suivre durant le Mondial, c’est-à-dire des jeunots qui ont du basket plein les mains et qui pourraient bien se faire un vrai nom en Chine. 

Andrew Nembhard (Canada)

Pays : Canada
Âge : 19 ans
Poste : Meneur de jeu
Club : Université de Florida (USA)

On le sait, le Canada va débarquer en Chine avec une équipe D, genre Team USA quoi. Mais quand il y a beaucoup de grands absents, c’est l’occasion de voir des mecs comme Andrew Nembhard, un jeune meneur de 19 piges qui évolue actuellement à l’université de Florida. Auteur d’une belle petite saison freshman chez les Gators, Nembhard va tenter de poursuivre son ascension avec l’équipe nationale en réalisant une bonne Coupe du Monde. Le gamin a déjà tout ce qu’il faut niveau vision de jeu et qualités de passeur, et on a vu pendant les matchs de prépa qu’il était prêt à contribuer et à prendre ses responsabilités pour le Canada. Il a du temps de jeu et profite pour montrer de quoi il est capable. Autrement dit, il semble en avance sur son âge et on a hâte de voir ce qu’il va nous proposer.

Jordan Nwora (Nigeria)

Pays : Nigeria
Âge : 20 ans
Poste : Ailier
Club : Université de Louisville (USA)

Comme Andrew Nembhard, Jordan Nwora évolue actuellement en NCAA, du côté de l’université de Louisville. Le gamin sort de sa deuxième saison universitaire, où il a explosé avec les Cardinals. Il a longtemps hésité pour se présenter à la Draft 2019, et a finalement décidé de rester à la fac une année supplémentaire. Nwora aura seulement 21 piges dans quelques jours mais fait déjà partie des meilleurs joueurs du Nigeria, où il est coaché par son… papa Alexander. Excellent et décisif lors des qualifs, où il a fait quelques cartons au scoring grâce en partie à ses qualités de sniper (36 points contre le Mali notamment, record all-time de l’équipe nationale s’il vous plaît), Jordan continue de briller lors des rencontres de préparation. Le 9 août dernier, il a par exemple planté 19 points en 21 minutes sur la tête du Canada pour donner la victoire à ses copains. Bref, faites attention à lui.

Yago Dos Santos (Brésil)

Pays : Brésil
Âge : 20 ans
Poste : Meneur de jeu
Club : Paulistano (Brésil)

Le Brésil vient de révéler sa liste des 12 joueurs qui iront à la Coupe du Monde en Chine. Et dans cette liste, on retrouve un certain Yago Dos Santos, petit meneur de 20 piges qui possède de belles promesses. Il a d’ailleurs joué contre les Bleus à Villeurbanne il y a quasiment une semaine, où il a plutôt brillé avec ses 11 points, 5 caviars et 3 interceptions en 21 minutes. Yago, c’est un joueur qui est haut comme trois pommes (1m78 avec les chaussures) mais qui a du basket plein les mains. Vous savez, c’est le genre de minimoy bien relou à se coltiner avec ses dribbles et son agilité. Il possède à la fois des qualités de playmaker, de shooteur et de scoreur. De l’autre côté du terrain, c’est forcément un peu plus compliqué à cause de son manque de taille mais c’est un joueur kiffant à regarder. Gardez un œil sur lui.

Maximo Fjellerup (Argentine)

Pays : Argentine
Âge : 21 ans
Poste : Arrière
Club : San Lorenzo (Argentine)

Encore un joueur qu’on a pu observer lors de la préparation puisqu’il a affronté les Bleus à Villeurbanne, où il a joué 16 minutes. Actuellement en période de transition avec la fin de la génération dorée (sauf Luis Scola, toujours là, mais lui il est éternel donc ça compte pas), l’Argentine donne sa chance aux jeunes pour assurer la relève et Maximo Fjellerup rentre dans cette optique-là. L’arrière de 21 ans, qui évolue à San Lorenzo en Argentine, a intégré la sélection nationale en 2016 et a tout récemment participé aux Jeux panaméricains, où les Argentins ont raflé la médaille d’or. Logiquement, à cet âge-là, son rôle était limité mais il a quand même pu montrer un peu son talent quand il était sur le terrain avec 4,3 points de moyenne en environ 11,5 minutes par match. Un jeunot à suivre.

Hu Jinqiu (Chine)

Pays : Chine
Âge : 21 ans
Poste : Pivot
Club : Zhejiang Lions

Avec la Coupe du Monde qui se déroule en Chine, il fallait bien qu’on intègre un produit local dans le lot. Du coup, on est partis sur Lance Stephenson Hu Jinqiu, le pivot chinois de 21 ans évoluant chez les Lions de Zhejiang. Mais s’il est là, ce n’est pas uniquement grâce à sa nationalité mais surtout parce qu’il a montré de très belles promesses par le passé malgré son jeune âge. Lors du FIBA Asia Challenge 2016, Hu Jinqiu avait déjà épaté la galerie en réalisant une excellente compétition, avant de confirmer une année plus tard lors de la FIBA Asia Cup, où il s’est montré solide au sein d’une équipe chinoise qui a été éliminée en quarts de finale. On parle là d’un intérieur de 2m11 qui peut avoir un vrai impact dans la raquette. L’un des espoirs du basket chinois, à coup sûr.

Évidemment, cette liste n’est pas exhaustive. On aurait pu parler aussi de ces gamins qui sont déjà en NBA par exemple, mais on a choisi ces cinq joueurs afin de vous faire découvrir des talents qui ne sont pas encore vraiment apparus au grand jour. Peut-être qu’après le Mondial, ça sera différent…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top