Grizzlies

Le best-of des Grizzlies 2018-19 : si vous voulez voir Mike Conley et Marc Gasol une dernière fois à Memphis, c’est le moment

En attendant la reprise des hostilités, TrashTalk paye une nouvelle fois son mois d’août et vous offre chaque jour le best-of 2018-19 de l’une des trente franchises NBA. Histoire de se mettre bien avant la reprise, histoire de ne pas oublier que le basket est le plus beau sport du monde, juste devant la pétanque du dimanche, celle qui se pratique une boule dans la main gauche et un verre de rosé dans la droite. Allez, highlights, les vacances c’est pour les autres.

C’est parti, vingtième best-of de cette série spéciale N-1, synonyme d’un début de saison qui se rapproche inexorablement. Ça c’était pour la bonne nouvelle, mais passons tout de suite aux choses sérieuses.

La saison 2018-19 des Memphis Grizzlies, c’était officiellement la dernière campagne version Grit and Grind. Marc Gasol a été transféré au moment de la trade deadline, et son pote Mike Conley a été échangé cet été. On parle là de deux piliers de la franchise qui ont porté les Grizzlies pendant des années et des années. La fin d’un chapitre, une page qui se tourne, appelez ça comme vous voulez. Et d’un point de vue comptable, les Oursons ont fini la régulière avec 33 victoires pour 49 défaites et une 12ème place à l’Ouest. Bref, ce n’était pas la saison la plus facile pour les fans de Memphis.

Enfin, les Grizzlies ont quand même pu nous fabriquer un best-of, donc il y a forcément eu du spectacle à un moment donné. On sait que les images fabriquées par la NBA sont montées dans l’ordre chronologique de la saison. Et ce qui est intéressant dans le best-of de Memphis, c’est que les différents transferts qui ont eu lieu sont flagrants. Comme la disparition soudaine de Gasol et l’arrivée de ceux qui auraient pu être champions NBA à Toronto : C.J. Miles, Jonas Valanciunas et Delon Wright. Ou le départ de JaMychal Green et Garrett Temple en direction des Clippers, en échange d’Avery Bradley. Une apparition notable en cours de saison : celle de Joakim Noah, le vieux briscard new-yorkais qui ne s’est pas gêné pour se pendre aux paniers deux trois fois. Parmi les grands acteurs de ce best-of, on a logiquement pas mal de Mike Conley au menu, mais aussi beaucoup de Jaren Jackson Jr., le rookie ayant régalé avec ses montées en puissance.

Ça fera vraiment bizarre de voir les Grizzlies entamer la campagne 2019-20 sans Mike Conley et Marc Gasol. Mais la relève est déjà assurée avec le duo de jeunes Ja Morant – Jaren Jackson Jr., qui pourrait être très spectaculaire la saison prochaine sous les ordres du nouveau coach Taylor Jenkins (bye bye J.B. Bickerstaff). Peut-être que dans un an, on aura plus que dix minutes de highlights. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top