Warriors

Stephen Curry se marre quand on lui dit que les Warriors ne sont pas candidats au titre : attention à ne pas trop le chauffer

Stephen Curry

HAHAHAHAHAH

source image : NBA League Pass

Sauf si vous sortez d’une grotte, vous savez que les Warriors ont perdu du monde cet été pendant que d’autres équipes de l’Ouest se sont bien renforcées. Avec Houston, Denver, les deux teams de Los Angeles, Portland, Utah et Cie, le Wild Wild West va se livrer une bataille sans merci et on en viendrait presque à oublier les Warriors. Et ça, ça a tendance à bien faire marrer leur pyromane en chef, Stephen Curry.

L’Ouest ressemble de plus en plus à une constellation de stars alignées ensemble. Ça commence à Los Angeles avec LeBron James et Anthony Davis aux Lakers, mais aussi Paul George et Kawhi Leonard aux Clippers. Ensuite, dans la ville qui se spécialise justement dans l’étude des étoiles, deux d’entre elles vont tenter de faire des dégâts, messieurs James Harden et Russell Westbrook. Et que dire du Jazz, qui s’est renforcé sérieusement avec notamment les arrivées de Mike Conley Jr. et Bojan Bogdanovic, sans oublier ses rivaux de division très solides nommés Blazers et Nuggets. Du coup, l’Ouest ressemble plus que jamais à un western où ça risque de dégainer de tous les côtés. Maïs dans tout bon western qui se respecte, il y a un shérif, un gars qui fait la loi depuis des années et que tout le monde rêve de voir tomber. Dans notre cas, c’est Golden State avec le chef de la région, Stephen Curry. Voilà cinq ans qu’il terrorise tout le monde avec des séquences de tirs longue distance qui font de lui l’homme le plus craint de l’Ouest. Alors comprenez que ça le fait bien marrer quand on lui dit que les Warriors ne sont pas candidats au titre. C’est ce qu’il explique à NBC Sports Bay Area :

« Ça me fait marrer. Tout le monde a une opinion sur tout de nos jours et ça peut rapidement prendre de l’ampleur. On a eu pas mal de soutien. On a aussi eu pas mal de critiques en chemin donc ça ne change pas vraiment. C’est juste qu’ils disent quelque chose de différent désormais, mais ça ne change rien à notre façon de faire. »

Bim ! Ça, c’est dit. Les haters, trop peu pour Steph et sa bande. Depuis le début de leur run de domination en 2015, les Warriors ont en effet pas mal été critiqués mais cela n’a pas empêché Golden State d’empocher trois titres dont un back-to-back en cinq ans, pour devenir l’une des dynasties phares de ces dernières années. Alors de penser qu’ils vont gentiment se ranger et redevenir une team lambda juste parce que les autres se sont renforcés et qu’ils ont perdu Kevin Durant (parti à Brooklyn) et temporairement Klay Thompson (blessé jusqu’à février-mars), c’est très mal connaître les Dubs. En plus, il y a un joueur plutôt pas mauvais qui est arrivé en la personne de D’Angelo Russell. On ne le dira jamais assez, attention à la bête blessée.

Stephen Curry se marre bien lorsqu’il entend que les Warriors ne font plus partie des favoris au sein d’une Conférence Ouest hardcore. Okay, ils ne sont peut-être plus invincibles mais enfin si ça redevient la version pré-KD, personne ne sera prêt pour les dégâts engendrés par Steph et sa bande.       

Source: NBC Sports Bay Area 

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top