Sneakers Basket

Zion Williamson a rejoint Jordan Brand malgré des offres plus lucratives ailleurs : le Jumpman, ça ne se refuse pas

Li-Ning et Puma ont cassé leur tirelire pour Zion, mais le Jumpman a raflé la mise.

Source image : Twitter @Jumpman23

Sur les tablettes de nombreux équipementiers avec son jeu hyper spectaculaire et la grosse hype qui l’accompagne, Zion Williamson a finalement décidé de rejoindre Jordan Brand fin juillet. S’il a décroché un joli pactole avec la marque au Jumpman, le monstre sorti tout droit de Duke n’a pas privilégié la thune car il aurait pu toucher plus ailleurs. 

75 millions de dollars sur cinq ans. Voilà le deal signé par Zion Williamson avec Jordan Brand il y a quasiment deux semaines. Plutôt pas mal pour un mec qui n’a jamais foutu les pieds en NBA non ? Si LeBron James détient toujours le record all-time pour un rookie avec son contrat d’environ 90 millions sur sept ans signé en 2003, Zion vient de le surpasser en termes de revenus à l’année avec 15 millions par an. C’est simple, c’est du jamais vu pour un débutant. Pourtant, le premier choix de la Draft 2019 aurait pu décrocher encore plus de billets verts s’il avait signé avec un autre équipementier si l’on en croit Nick DePaula d’ESPN, qui a récemment sorti un gros papier dans lequel il nous plonge dans la lutte entre les différentes marques pour signer le phénomène. Parmi les concurrents à Jordan Brand, il y avait notamment Li-Ning et Puma, qui étaient prêts à casser leur tirelire pour Williamson. En effet, on apprend que l’équipementier chinois, représenté notamment par Dwyane Wade, a offert 19 millions par an à Zion, tandis que l’entreprise d’origine allemande, qui sponsorise Marvin Bagley III et Deandre Ayton, était partie sur 15 millions mais avec potentiellement trois millions de bonus à l’année. L’autre marque chinoise Anta, connue pour être l’équipementier de Klay Thompson, était également sur le coup avec une première offre à 15 millions.

Sauf qu’au final, c’est donc Jordan Brand qui a raflé la mise. Si l’argent n’a pas été le facteur décisif, on peut se demander à quel niveau la filiale de Nike a vraiment fait la différence. Visiblement, d’après l’article paru sur ESPN, c’est « la façon dont les athlètes sont mis en avant et célébrés » par la marque américaine qui a séduit le jeune prodige. Quand Zion a fait un tour dans l’Oregon avant la Draft pour visiter le campus de Nike à Beaverton, il en a pris plein les yeux et s’est aussi rendu compte des énormes ressources présentes au niveau des nouvelles technologies et autres innovations. Williamson aurait également été marqué par la manière dont Nike a réagi suite à l’explosion de la PG 2.5 au début d’une rencontre entre Duke et North Carolina en février dernier, qui avait provoqué une grosse polémique. Après cet incident, la marque US a fait le nécessaire pour proposer une chaussure parfaitement adaptée au monstre et ses qualités athlétiques venues de Jupiter. Forcément, il a senti que Nike était prêt à tout pour le mettre dans les meilleures conditions possibles et ça, ça peut faire la diff’. Et puis faut dire ce qui est, dans l’univers de la balle orange, Jordan Brand est une véritable référence. Li-Ning, Puma et Anta, c’est bien beau, mais ça ne pèse pas très lourd niveau prestige à côté du Jumpman. Quant à la firme allemande Adidas, qui sponsorisait notamment l’équipe de Zion au lycée, elle n’aurait jamais présenté son projet à la famille du joueur. C’est donc ainsi que Williamson a finalement atterri chez Jordan Brand, où il sera évidemment l’une des figures de proue.

En signant chez Jordan Brand, Zion Williamson a rejoint une valeur sûre dans le sneaker game et est bien conscient de l’énorme potentiel de ce partenariat. À l’heure actuelle, comme l’indique ESPN, uniquement Russell Westbrook et Chris Paul possèdent un modèle signature chez la marque au Jumpman et seulement 7% des joueurs de la ligue portent des Jordan. Jeune, spectaculaire et talentueux, il pourrait donc très vite devenir l’emblème ultime de l’équipementier, avec bien évidemment un modèle signature qui pourrait être dévoilé dès février prochain lors du All-Star Weekend à Chicago.

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top