Mondial

R.J. Barrett forfait pour le Mondial avec le Canada : comme quoi Shams nous notifie aussi pour des choses auxquelles on s’attendait

On veut Andrew Wiggins titu.

Source image : FIBA.basketball

En cette année 2019 de Mondial de basket, il est en vogue de déclarer forfait. Team USA par exemple se retrouve décimée et il faut croire que les joueurs se sont mis d’accord. Un peu moins touchées, les autres nations pâtissent aussi parfois du rythme de la NBA : c’est le cas du Canada qui devra se passer de son prodige R.J. Barrett.

Véritable nation de basket, le Canada espérait pouvoir aligner une équipe compétitive pour tenter d’aller chercher, non pas le titre, mais au moins la médaille d’argent, faut pas déconner. Monter un groupe coaché par Nick ‘le magicien’ Nurse, désormais président du Canada depuis le titre de Toronto, derrière de jeunes talents, Andrew Wiggins R.J. Barrett en tête, tel était le projet. Seulement voilà, troisième à la Draft, Roanne Alexandre a des impératifs à tenir pour la saison prochaine, un peu comme si on avait la pression dans les bureaux de New York. Blessé légèrement à l’épaule pendant la Summer League, le rookie ne prendra pas part au Mondial, par précaution, pour pouvoir assurer sa saison rookie.

Concilier NBA et compétitions internationales n’est jamais facile, il y a la pression des sponsors, des franchises, et parfois le corps qui dit simplement non. On a vu des joueurs comme Tony Parker ou les Gasol’s très souvent se rendre aux compétitions FIBA pour porter leurs couleurs nationales mais ce n’est clairement pas le cas de tous. Preuve en est, l’hécatombe interminable dans les rangs de Team USA qui sera bientôt obligée d’aligner Michael Jordan, leur meilleur joueur dispo. R.J. Barrett a toutefois prouvé à plusieurs occasions qu’il était un vaillant soldat prêt à se battre pour le Canada : il était par exemple dans le groupe qui a qualifié le pays au Mondial et il est connu pour avoir été l’un des plus jeunes joueurs de l’histoire à porter le maillot à la feuille d’érable. Difficile donc de lui tirer dessus, lui qui revient de blessure et s’apprête à rentrer dans l’une des saisons les plus importantes de sa carrière. En effet, bien que ce ne soit pas une obligation pour réussir, ni même une garantie d’ailleurs, faire une saison rookie solide est un bon moyen de progresser rapidement et de se faire un nom. Puis, ne serait-ce que pour le cœur des supporters des Knicks, on espère que Barrett ne va pas trop galérer. On n’oublie pas de parler du Canada, pour qui c’est une grosse perte évidemment : pouvoir compter sur l’arrière de 19 ans alors qu’il était annoncé comme l’un des leaders du roster, aïe. On rappelle néanmoins que l’équipe canadienne peut compter sur : Cory Joseph, Brandon Clarke, Jamal Murray, Dwight Powell, Tristan Thompson, Nik Stauskas et bien d’autres. On note également la présence d’un gars du nom de Mitrou-long, une sorte de Mitroglou version sirop d’érable, un régal.

La saison des forfaits continue et on profite pour rappeler que l’équipe TrashTalk est disponible en cas de manque de joueur. Honnêtement, on veut pas s’avancer mais on a bien deux ou trois gars dans l’équipe qui assurerait mieux que Anthony Bennett alors fais pas le con Nick, on peut se naturaliser facilement.

Source texte : The Athletic

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top