Celtics

Jayson Tatum prédit une saison de All-Star pour emmener les Celtics jusqu’aux Finales NBA : le gamin n’a pas le temps

Jayson Tatum

Petite to-do list en 2019-20.

Source image : NBA League Pass

Invité dans les bureaux de 2K pour découvrir sa note dans le prochaine opus, Jayson Tatum en a profité pour lister quelques objectifs personnels et collectifs assez ambitieux en vue de la saison prochaine. Le third year a déjà la confiance du Mamba mais attention à ne pas griller les étapes.

Après une saison rookie impressionnante, on savait que le plus dur allait être de confirmer pour le produit de Duke. Sur le plan des statistiques, la mission est remplie avec de légères augmentations dans tous les compartiments du jeu avec seulement une minute de plus de temps de jeu. Néanmoins, les pourcentages au tirs ont quand même baissé pour la seconde option offensive de Boston après Kyrie Irving notamment du parking (de 43,4% à 37,3%). Mais après avoir été annoncé avec insistance du côté de New Orleans, le troisième choix de la Draft de 2017 a finalement résisté à la Free Agency et il a même été placé au cœur du projet des Celtics puisqu’il formera un duo ultra intrigant avec Kemba Walker à partir de la rentrée. Les deux ont le potentiel pour faire flamber la barre des 30 points au scoring dans les bons soirs et leur association garantit déjà aux fans de ne pas s’ennuyer la saison prochaine. Mais le départ des deux All-Stars de l’équipe induit aussi de nouvelles responsabilités pour le natif de Saint Louis qui ne pourra plus se cacher derrière les vétérans quand ça ira moins bien. A 21 ans, il est déjà l’un des leaders de cette équipe et va devoir le montrer avec le plus de régularité possible tout au long de la saison et pas seulement se montrer avec des grosses performances en Playoffs sur lesquelles il se repose un peu trop dès qu’on lui envoie une critique. Pour le faire redescendre un peu, les ingénieurs de la simulation de basket la plus connue sur console ont fait baisser sa note de 87 à 85 cette année. De quoi le motiver à se remettre au travail pour montrer qu’il mérite plus. En tout cas, s’il atteint tous ses objectifs de la saison, il faudra certainement passer à la dizaine supérieure.

« Je vais tourner à 20 points, je serai All-Star et les Celtics iront en Finales. »

Sur une petite interview anodine autour d’un jeu vidéo, le type vient tout simplement de donner la réponse que des centaines de journalistes rêveraient d’obtenir lors de leurs nombreux entretiens de pré-saison. Une phrase, une grosse dizaine de mots et tout d’un coup on voit beaucoup plus clair dans la tête de l’ancien membre de la All-Rookie First Team. C’est clairement un été de transition qui vient d’avoir lieu dans le Massachussetts et l’ailier est prêt à prendre le pouvoir pour diriger son équipe vers les sommets de la Ligue. Bien sûr, le Texas Ranger sera la première figure de proue de ce projet, lui qui arrivé déjà avec trois étoiles de All-Star dans ses valises en provenance de Charlotte. Mais le protégé de Kobe Bryant avec qui il s’est notamment entraîné l’été dernier a la dalle et ne veut pas attendre un an de plus avant de figurer dans les discussions pour les meilleurs joueurs du monde à son poste. Pour cela, il va falloir augmenter son volume de tir et soigner ses pourcentages tout en se montrant aussi solide en défense pour faire concurrence aux two-way players les plus cotés en NBA. Avec 15,7 points, 6 rebonds et 2,1 assists, Jayson n’est pas très loin de son objectif personnel au scoring et il aura aussi plus de ballons pour atteindre la vingtaine. Mais même si Uncle Drew est parti il sera toujours probablement la deuxième option et rien ne garantit que les Celtics auront deux représentants au match étoilé de Chicago en février prochain. Alors il va aussi falloir compter sur un meilleur bilan collectif pour arriver à ses fins et aussi jouer le titre au printemps. Sur le papier, ça semble quand même compliqué puisque Beantown a perdu en talent mais Brad Stevens a appris de son échec et le départ de certains égos devrait assainir l’ambiance dans le vestiaire… en espérant que Tatum ne prenne pas la grosse tête.

Il n’a que deux saisons dans les pattes mais Jayson Tatum n’a qu’un seul but et c’est celui de tout déchirer. Maintenant qu’il est rassuré sur les intentions de sa franchise de construire un noyau dont il fait incontestablement partie, il va falloir passer à la vitesse supérieure s’il veut remplir sa to-do list dès l’année prochaine. Historiquement, les joueurs progressent bien lors de leur troisième année dans la Ligue mais le Dukie part déjà de haut et ne sera pas la seule star de son équipe alors autant qu’il en ait conscience pour ne pas tirer son équipe vers le bas en se prenant pour ce qu’il n’est pas encore.

Source texte : Twitter @NBA2K

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top