News NBA

Instant conclusions hâtives : les bookmakers donnent les bilans de chaque franchise pour la saison prochaine

Vegas

Par ici, la boule de cristal.

Source image : YouTube

Qu’est ce qu’on aime les prédictions d’avant saison des cainris alors que tous les rosters ne sont pas encore au complet. Une mine d’or pour les amateurs de conclusions hâtives comme nous. Et cette année encore, les bookmakers de Las Vegas nous ont régalé dans leurs +/- sortis hier soir. Alors qui aura le meilleur bilan et qui sera le cancre de la Ligue ? Voilà le genre de papier que l’on pourra regarder en avril prochain en se marrant très très fort.

Hier soir, René Blackjack et Jean-Michel Roulette Russe se sont amusés avec les bilans des franchises NBA pour la saison prochaine. Bah oui, c’est bien connu, quand on a besoin d’expertise NBA on se tourne toujours vers les bookmakers de Vegas. C’est logique, non ? Leur légitimité reste encore à définir mais ils ne se gênent pas pour donner allègrement leur avis sur chaque franchise bien avant que les rosters ne soient terminés et ça, bordel, c’est quand même fortiche. Alors si vous voulez connaître le futur bilan de votre équipe préférée en 2019-20, posez tout et fermez cet onglet ESPN, c’est bien à Vegas que se trouve la réponse comme bien souvent d’ailleurs. Et si l’envie soudaine vous prend de craquer un aller-retour dans le Nevada pour miser votre salaire sur une franchise, on vous conseille quand même d’attendre de se rapprocher un peu de la saison régulière. La signature de Melo dans votre équipe de coeur pourrait par exemple lui faire gagner cinq victoires précieuses en plus en régulière… Non, on déconne. Par contre, personne n’est à l’abris d’un trade ou d’une blessure, même pendant l’intersaison. Alors autant temporiser un peu le temps que les effectifs prennent forme et nous permettent de nous projeter un peu plus dans la saison à venir. Si jamais vous êtes joueurs, voici quand même le classement de la NBA en 2020 après 82 matchs de régulière pour chaque équipe selon les experts de Vegas.

Conférence Est

1- Milwaukee Bucks 57
2- Philadelphia 76ers 54,5
3- Boston Celtics 49,5
4- Indiana Pacers 48,5
5- Brooklyn Nets 47
6- Toronto Raptors 45
7- Miami Heat 43,5
8- Orlando Magic 40,5
9- Detroit Pistons 37,5
10- Atlanta Hawks 36
11- Chicago Bulls 30,5
12- Washington Wizards 28,5
13- New York Knicks 27
14- Charlotte Hornets 24
15- Cleveland Cavaliers 24

Conférence Ouest

1- Los Angeles Clippers 55,5
2- Utah Jazz 52,5
3- Denver Nuggets 52
4- Houston Rockets 52
5- Los Angeles Lakers 51,5
6- Portland Trail Blazers 47,5
7- Golden State Warriors 47
8- San Antonio Spurs 43,5
9- Dallas Mavericks 41
10- New Orleans Pelicans 39
11- Sacramento Kings 37
12- Minnesota Timberwolves 35
13- Oklahoma City Thunder 28
14- Phoenix Suns 27
15- Memphis Grizzlies 25,5

Allez, essayons de prendre ces prédictions au sérieux cinq minutes et de regarder ce qu’il y a dans la boule de cristal de Vegas. Une fois de plus, le meilleur bilan de la Ligue revient aux Bucks avec 57 wins, soit trois de moins qu’en 2019. A l’Ouest, ce sont les Clippers qui dominent 55,5 victoires, devant quatre autres formations à plus de 50 W. De l’autre côté du pays, seuls Milwaukee et les Sixers devraient atteindre ce plateau symbolique, ce qui devrait donc nous donner une NBA beaucoup plus équilibrée que ce que l’on a pu voir ces dernières années. Tant mieux pour le spectacle et le suspense… si ces projections s’avèrent correctes. Maintenant, si on baisse les yeux on retrouve des habitués en fin de classement avec Cleveland, New York, Phoenix et les Grizzlies. Néanmoins, les Hornets font aussi une belle chute mais pas autant que le Thunder à qui les books prévoient un delta de 21 défaites en plus par rapport à il y a un an. On ne perd pas le Brodie et PG sans séquelles, désolé Chris Paul. Enfin, les gamblers ne se sont pas trop mouillés en cachant les Warriors et les Nets en deuxième partie de Top 8 de leur Conférence respective en attendant de voir comment se passe la convalescence de Klay et KD.

Pas de blasphème mais quand même de quoi nous faire parler au moins jusqu’à la sortie des calendriers à la mi-août. Si ces prédictions n’ont que très peu de valeur, elles nous rappellent quand même quelque chose de bien plus important et rassurant : on se rapproche doucement mais surement du début de la prochaine saison. Et rien que pour ça, ça fait du bien. Les +/- ont le temps de changer encore vingt fois mais commencez déjà à élaborer une petite hiérarchie dans votre tête, on vous attendra au taquet avec des vrais prises de risque lors des 30 previews en 30 jours, histoire d’être tous sur le même pied d’égalité lorsqu’il faudra établir un classement.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top