News NBA

La NBA ouvre une enquête sur le tampering : c’est le moment de supprimer ses historiques de conversations

kevin durant

Oui, surtout toi Kevin !

Source image : YouTube

Cela faisait un moment que le sujet traînait, il a été pris à bras le corps par la NBA qui a ouvert une enquête sur les pratiques de tampering précédant la dernière Free Agency. Kevin Durant et Kawhi Leonard peuvent déjà contacter leur avocat… juste au cas où.

Les sanctions ne devraient pas aller trop loin, d’abord parce que les deals ont déjà été officialisés et que la NBA a quand même pu apprécier l’une des Free Agency les plus animées jamais vécues cet été. Bien sûr, certaines franchises se sentent un peu lésées et c’est ce qu’elles ont essayé de faire comprendre lors du dernier conseil d’administration réunissant tous les propriétaires de la Ligue. En effet, Mikhail Prokhorov n’a pas dû trop se plaindre mais ce n’est pas vraiment la victime principale de tous ces arrangements qui auraient eu lieu lors de la « preagency », au contraire. Zach Lowe et Brian Windhorst d’ESPN auraient donc reçu des informations confirmant qu’Adam Silver aurait ouvert une enquête pour savoir si certains deals annoncés très tôt, dès l’ouverture de la Free Agency, n’auraient pas en réalité été discutés bien avant par les principaux concernés alors même que le moratorium interdisait à tout franchise ou joueur de rentrer en contact avant la date du 30 juin à 18 heures, Eastern Time. Le commissionnaire souhaiterait avoir les informations les plus précises possibles pour lui permettre de réviser le calendrier de la prochaine Free Agency et ainsi s’aligner sur les pratiques réelles des joueurs.

« Le début de l’enquête fait suite à une réunion tendue entre les propriétaires de franchises selon des sources d’ESPN. En tant que représentant du comité de travail, le proprio des Charlotte Hornets, Michael Jordan, a évoqué le besoin de réformer la Free Agency lors du prochain CBA. »

De la vidéo Instagram postée par Kevin Durant à la minute de l’ouverture sans même avoir rencontré les dirigeants des Nets aux annonces extrêmement rapides de Kemba Walker et Kyrie Irving notamment, il semblerait que la plupart de ces décisions aient été prises bien avant le début officiel des négociations. De plus, Kawhi Leonard n’aurait pas attendu le 6 juillet pour discuter avec les Clippers afin qu’ils lui garantissent l’arrivée d’un autre All-Star à ses côtés. Il a un temps été question de l’associer à Jimmy Butler selon le New York Times, puis à KD. Or ce dernier n’a pas eu le temps de négocier puisqu’il a fait savoir qu’il partait à Brooklyn dès le 30 juin. Lors de son enquête, la NBA devrait donc tomber sur quelques perles tout comme les exigences parfois totalement exagérées de l’oncle du MVP des Finales ne respectant absolument pas les règles du CBA actuel. Quand on demande un avion ou des contrats publicitaires garantis pour signer dans une franchise, il y a un abus quelque part et l’Uncle Dennis pourrait aussi se faire taper sur les doigts par le big boss de l’Association.

La conclusion de cette FA, c’est que les joueurs ont pris le pouvoir dans la Ligue et qu’ils n’en font qu’à leur tête. Afin de continuer de garantir l’équité dans la Ligue, Adam Silver vient fourrer son nez dans un dossier très délicat qui ne manquera pas d’animer les débats lors de la prochaine renégociation du CBA qui pourrait avoir lieu en 2023. Mais d’ici là, le commissionnaire a déjà quelques outils pour faire respecter les règles et assurer un peu de justice dans sa Ligue. La prochaine fois, les joueurs n’auront qu’à suivre nos conseils pour ne pas se faire choper par la patrouille.

Sources texte : ESPN et The New York Times

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top