Rockets

James Harden insiste, tout va bien avec Chris Paul : vivement le premier Thunder – Rockets, histoire qu’on en soit bien sûrs

Chris Paul - James Harden

Il y a comme un doute.

Source image : YouTube

Après une saison de plus terminée sans avoir pu passer l’obstacle Warriors, Houston connaît une intersaison mouvementée. Russell Westbrook in, Chris Paul out. Le loup est à présent hors de la bergerie, mais pour James Harden la relation entre les deux anciens coéquipiers… n’était finalement pas si tendue que ça. Mouais.

Le départ de CP3 à OKC nous laissait penser qu’il y avait clairement des tensions dans le Texas, et que les deux zozos n’auraient de toute façon pas pu se supporter une année de plus ? James Harden s’est récemment exprimé sur le sujet lors d’un camp de basket près de Houston, et le barbu a préféré tempérer. Parce qu’il y en a marre de ces conneries.

« C’est sûr qu’en tant que coéquipiers, et compétiteurs, on n’a pas toujours été d’accord sur le terrain. (…) Tout ce que les médias relayaient n’étaient pas vrai. On communiquait tout le temps moi et Chris. »

Des moments de discorde, en effet il y en eût quelques uns…

Mais comme Kobe Bryant et Shaquille O’Neal, au hasard, le savent très bien : pas besoin d’être les meilleurs amis du monde pour faire des dégâts ensemble sur le terrain. Le truc c’est que les Rockets n’ont pas attendu très longtemps avant de sauter sur l’opportunité d’un deal avec le Thunder, dans une entente parfaite entre les deux franchises. Chris Paul a-t-il fait une erreur en quittant les Clippers pour aller à Houston ? Vu la manière avec laquelle ça s’est terminé, il semblerait que oui, pas de bague sur le doigt et un atterrissage forcé dans un OKC en mode reconstruction (où il devrait finalement rester, au moins quelques mois). Et c’est qui le gagnant ? C’est James, le franchise player bien-sûr, lui sur qui la franchise compte énormément pour aller chercher ce foutu trophée. En tout cas, Ramesse n’a pas l’air de le cacher : tout n’était pas rose entre les deux, on s’en doutait merci.

La dernière saison qui a vu Chris Paul et James Harden évoluer ensemble ne leur a donc pas permis d’aller en Finale de Conférence deux fois d’affilée. Et apparemment… les deux n’ont pas vraiment pleurés dans les bras l’un de l’autre à la fin du match. Malgré un James Harden en mode scoring machine toute la saison régulière (36,1 points par match), c’est sur la série face aux Warriors cette saison qu’on a peut-être vu ls limites de ce Houston-là, peut-être plus encore qu’un an auparavant d’ailleurs. C’est donc dans l’optique de ne pas voir les performances collectives régresser que les deux tourtereaux se séparent, avec l’impression qu’ils auraient peut-être pu/dû faire mieux ensemble.

La relation difficile entre Chris Paul et James Harden est validée en partie par le barbu, mais tout de même fortement tempérée. Maintenant que les deux meilleurs amis sont séparés, voyons voir ce que Houston pourra sortir de sa fusée cette saison, avec – peut-être – un Harden encore plus libéré, histoire de faire oublier aux Rockets leur ancien meneur, histoire d’accompagner le nouveau le plus haut possible…

1 Comment

1 Comment

  1. Alceste Poquelin

    22 juillet 2019 à 13 h 45 min at 13 h 45 min

    Y a des tunnels à Houston ..?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top