Wizards

Rui Hachimura représentera bien le Japon à la Coupe du Monde 2019 : gros test avant les JO 2020 à la maison

Bon courage pour sortir du premier tour avec Yuta Watanabe deuxième option !

source image : NBA League Pass

Les sélections pour le mondial 2019 en Chine tombent au compte-gouttes depuis quelques semaines. On en apprend un peu plus tous les jours sur les NBAers qui participeront à la grande fête du basket mondial en septembre prochain. L’un des derniers officialisés : Rui Hachimura, qui évoluera avec son Japon natal. Une sorte de mise en bouche avant des JO à la maison en 2020 et un vrai test pour Rui en tant que Franchise Player.

C’est l’une des vraies bonnes satisfactions de la dernière Summer League de Las Vegas. Malgré les doutes de certains observateurs au moment du pick des Wizards, en 9ème place, Hachimura s’est révélé solide des deux côtés du terrain. L’attaque, on était au courant, la défense fût prometteuse par séquences. Même si on va éviter de tomber dans la conclusion hâtive, cela augure de très bonnes choses pour Scott Brooks et son staff. Sa récompense, pour entre autres ses performances ? Il sera le leader de la team Japon lors du prochain Mondial, qui aura lieu en Chine début-septembre. C’est d’ailleurs la première fois depuis 2006 que les nippons participent à cet événement, mais ce n’était pas vraiment un exploit quand on sait en regardant dans le rétro qu’en 2006… ils étaient automatiquement qualifiés en tant que pays hôte. Ça fait donc un bail qu’ils n’ont pas fait du bruit sur la scène internationale. Rui compte bien changer cela en mettant le Japon sur la carte du basket mondial, et cela commencera forcément par un beau parcours en Chine. Mais quoi qu’il arrive, Rui et ses potes utiliseront cette compétition comme un premier tour de piste avant la grande représentation un an plus tard, puisqu’ils se montreront à nouveau en 2020 lors des Jeux Olympiques, chez eux à Tokyo. Un nouveau challenge pour Rui, encore plus dans le domaine du jeune leadership.

La dernière fois qu’il a eu un rôle aussi important, c’était à Gonzaga. En NCAA, l’intérieur faisait partie des stars de sa team mais ne s’est jamais vraiment imposé comme leader vu le talent qu’il y avait autour de lui. Une pelleté de prospects NBA qui devaient partager la balle pour trouver du succès, voilà qui ne rendait pas les choses évidentes dans la hiérarchie locale, à commencer par Brandon Clarke, freak athlétique, leader d’attaque et récemment nommé MVP de la Summer League sous le maillot des Grizzlies. Ensuite vous avez Josh Perkins, meneur d’exception au niveau universitaire, chef d’orchestre des Bulldogs, et Zach Norvell autre scoreur prolifique. Dur dur donc, pour Rui, de prendre le leadership d’une team si talentueuse. Mais là, avec l’équipe nationale du Japon, personne ne possédera autant de talent que lui, donc sa voix pourra avoir un peu plus de portée. Quoique, ah si y’a Yuta Watanabe… ah bah non, en fait. Hachimura sera potentiellement la première option offensive de sa team et devra assumer plus de responsabilités que jamais auparavant, tout ça avec un pays entier dans le dos.

Nouveau défi pour Rui Hachimura avec la sélection japonaise : faire du Japon une place forte du basket mondial. Ouais, pour l’instant on en est loin très loin. Mais avec les championnats du monde cette année et les Jeux Olympiques l’an prochain à Tokyo, les nippons auront deux opportunités de se montrer devant le monde entier. Pour Rui, c’est une introduction au leadership qui l’attend en septembre.

Source: NBA.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top