Bucks

Officiel : Thanasis Antetokounmpo signe aux Bucks pour 3 millions sur 2 ans, panique chez les orthophonistes à Milwaukee

Thanasis Antetokoumnpo

Cauchemar également pour… les imprimeurs.

Source image : YouTube

Alors que les derniers free agents cherchent encore une maison, on entre gentiment dans la période des signatures pour les joueurs de Summer League ou les non-draftés. Les Bucks ont ainsi lancé les hostilités hier en signant le frère du MVP 2019 : Thanasis Antetokounmpo. La franchise du Wisconsin réunit donc les deux freaks. C’est la première (vraie) expérience de Thanasis dans la Grande Ligue, très hâte de voir ce que ça peut donner tiens…

En ce moment, les Bucks on un faible pour les fratries. Il y a quelques jours, ils signaient Robin Lopez, jumeau de Brook, l’un des artisans de la grosse saison des Daims pour 4 ans et Milwaukee devrait bientôt piquer le surnom de Philadelphie et être surnommée City of Brotherly Love (Cité de l’amour Fratenel). En effet, les Daims ont officialisé hier l’arrivée de Thanasis Antetokounmpo. Le frère du Greek Freak s’est engagé pour 2 ans au minimum soit 3 millions de dollars en tout, selon l’un du boss de la breaking news Shams Charania de The Athletic. Âgé de 26 ans, l’Athénien a déjà vu pas mal de clubs différents. Après une saison à Filathilikos en 2013, il est choisi au deuxième tour de la Draft 2014 en 52ème position par New York. Il enchaîne alors les piges plus ou moins convaincantes dans des rosters obscurs de la D-League, ancêtre de la… G League, parce que pourquoi se faire chier à changer vraiment un nom. Il se révèle être un bon défenseur et les Knicks le signent pour deux matchs en 2016 pour combler l’absence de Carmelo Anthony en défense. Hum. Les Bucks lui offrent donc ici sa première véritable opportunité chez les grands. Première car il retournera ensuite développer son jeu au Panathanaikos, en dominant au passage le championnat grec dans lequel il a été nommé All-Star à deux reprises.

Quand Mike Budenholzer aura appris à épeler le nom complet du grec, il devra quand même lui trouver une place dans la rotation des Daims. Coup de bol, le poste 3 semble le plus open de tous dans un roster de plus en plus chargé. Les grosses qualités athlétiques du bonhomme devraient lui permettre de prendre rapidement des minutes pour devenir le back-up attitré de Khris Middleton. Comme son petit frère (à 2m13, faut le dire vite), il est capable de monter très haut pour envoyer des scotchs monstrueux ou pour agrandir la collection de posters de la famille. Son shoot reste à développer, mais vu le job que le staff du Wisconsin a réalisé avec la mécanique du frangin, on ne peut qu’être optimistes sur ce point. Défensivement, il est capable de couvrir beaucoup d’espace avec ses longs bras, ça vous rappelle sûrement quelqu’un. Autant dire que quand les deux freaks seront sur le parquet en même temps, on souhaite bon courage à tout le monde pour arriver jusqu’au cercle. On aura d’ailleurs un aperçu des dégâts que sont capable de faire les deux monstres ensemble lors de la Coupe du Monde en septembre prochain. Et vous savez quoi ? L’affaire de famille pourrait même se poursuivre si Kostas, le plus jeune de la fratrie actuellement en Summer League avec Dallas, décrochait un contrat garanti. Les mutants grecs n’ont donc pas fini de terroriser la Ligue…

Les Bucks continuent leur offseason intelligente avec la signature de Thanasis Antetokoumnpo, avec en ligne de mire le titre 2020 mais aussi l’idée de signer tous les frangins de la ligue. Bonne nouvelle de plus, on rappelle que c’est le COY Mike Budenholzer qui jouera le rôle du papa dans ce jeu des 7 familles version balle orange. Allez, bonne pioche ?

Source Texte: The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top