Los Angeles Clippers

Officiel : JaMychal Green rempile aux Clippers pour 2 ans et 10 millions de dollars : vous reprendrez bien un peu de nasty ?

JaMychal Green

Il est tellement SALE ce roster.

Source image : YouTube

Alors que l’on vient à peine de digérer les signatures de Kawhi Leonard et Paul George ce week-end, voilà que les Clippers officialisent le retour de JaMychal Green pour 10 millions de dollars sur deux ans. Encore un joueur ultra-défensif à l’impact physique énorme dans le roster mis en place par Jerry West. Ils commencent à faire carrément flipper les Voiliers.

L’effectif 2019-2020 des Clippers compte déjà dans ses rangs… le MVP des finales 2019 (Kawhi Leonard),  le sixième homme de l’année (Lou Williams), le 3ème au classement du MVP 2019 (Paul George), tout cela entraîné par un coach niveau Hall of Fame, Doc Rivers. Et ça, c’est grâce au travail du front office mené par Jerry « The Logo » West au poste de GM. Au-delà des prouesses individuelles de chacun, West a créé un collectif avec une identité défensive clairement affirmée la saison dernière et renforcée durant la Free Agency. Son dernier coup de maître, faire revenir JaMychal Green pour 10 millions de dollars sur deux ans. Le frontcourt des Clippers prend forme petit à petit puisqu’hier, c’est Ivica Zubac qui a été prolongé pour 28 millions de dollars sur quatre ans. Jean Michel Vert est un fit parfait vu l’état d’esprit des Clippers version 2020. Défenseur rugueux et bon rebondeur, il servira aussi de mentor pour Montrezl Harrell pour l’aider à renforcer son coté nasty. Une bande de pitbulls acharnés dont la défense de Patrick Beverley est le meilleur exemple. Une team qui ne lâche jamais, capable de comebacks improbables la saison dernière. Green, c’est le col bleu par excellence capable de scorer tout comme d’aller au charbon pour gober des rebonds travailler dans l’ombre des stars.

Selon Shams Charania de The Athletic, Jean-Michel aurait même décliné de plus gros contrats ailleurs pour jouer le titre avec les Clippers. Il avait passé la première moitié de la saison dernière avec les Grizzlies avant d’être envoyé aux Clippers en échange d’Avery Bradley et Garrett Temple. Sous le soleil californien, il n’a joué que 24 matchs. il pourra sans doute mieux s’intégrer au collectif cette année et pourra compter sur Beverley pour le motiver à aller frotter des coudes avec LeBron et sa bande durant des derbys angelinos qui s’annoncent bouillantissimes vu les grosses signatures des deux cotés. Cependant, on voit mal comment Jean-Michel va gratter du temps de jeu tant la rotation des Clippers est dense. Néanmoins, un rôle de leader de vestiaire pour encadrer les jeunes bigs et les pousser à l’entraînement en mode bad cop pourrait lui correspondre. Son expérience en postseason avec le grit and grind de Memphis sera elle aussi bénéfique aux Angelinos. JMG fait partie de ces joueurs qui, en un temps de jeu limité, peuvent impacter un match autrement que par le scoring (8,4 points de moyenne en carrière) et ramener un momentum positif à sa team. Un energizer dont tous les contenders rêvent à bas prix. Il complète donc un roster ultra-défensif contre lequel beaucoup d’attaques risquent de se péter les dents. Tout ça mené à la baguette par le coach à la voix la plus suave de la NBA : le Docteur Rivières.

Un rottweiler de plus chez les Clippers puisque JaMychal Green rempile donc pour deux ans. L’identité des Angelinos en 2020 : la défense avant tout, le reste viendra après et notre petit doigt nous dit qu’il y a également un peu de talent en attaque… À voir si Doc Rivers pourra gérer cette meute d’enragés tant sur le plan basket qu’humain, mais nous… on a notre petite idée.

              

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top