Lakers

Officiel : Quinn Cook signe aux Lakers pour 6 millions sur 2 ans, ça fait au moins un meneur dans l’effectif

Quinn Cook

La Free Agency a commencé avec six jours de retard à L.A., allez savoir pourquoi.

Source image : YouTube

Désormais certains de ne pas ramener de troisième grosse star cet été en partant du principe que Gérard est au-dessus du game, les Lakers se sont enfin décidés à signer quelques chèques depuis ce matin. Après Danny Green, JaVale McGee et Kentavious Caldwell-Pope, c’est Quinn Cook qui a eu le droit à son petit contrat de deux piges à Los Angeles.

Et de dix ! Avec le meneur en provenance des Warriors, Rob Pelinka arrive tant bien que mal à deux poignées de joueurs sous contrat pour la saison prochaine. Il en manque toujours cinq, mais c’est déjà presque le double du compte de ce matin. Qu’est-ce qui a bien pu changer depuis hier ? Comme pressenti, Kawhi Leonard a bien choisi Los Angeles sauf qu’il ne sera que voisin de vestiaire de LeBron James et Anthony Davis à la rentrée. Prenant bien son temps pour convaincre Paul George de le suivre, le MVP des Finales a aussi laissé de faux espoirs aux Gens du Lac qui leurs coûtent cher aujourd’hui. En effet, tout avait été fait pour conserver un max slot disponible afin de recevoir le dreadeux cet été. Des agents-libres ont ainsi été négligés pour se concentrer sur cette priorité et les Lakers doivent aujourd’hui compléter leur roster avec les miettes laissées par les autres franchises. Sans vouloir faire offense à Quinn Cook qui a débuté 28 matchs pour les Warriors en deux ans, on ne parle pas d’un top meneur de la Ligue, ni même d’un titulaire incontestable. Mais quand on voit ce qu’il reste sur le marché et les qualités du produit de Duke, on se dit quand même que le fit pourrait donner quelque chose d’intéressant. Surtout pour six millions de dollars sur deux ans comme nous l’indique Chris Haynes de Yahoo! Sports.

Déjà, les Lakers n’avaient toujours pas de meneur officiel jusqu’à présent. Rajon Rondo est devenu agent-libre tout comme Alex Caruso et Lonzo Ball a été envoyé à New Orleans dans le trade d’Anthony Davis. C’est donc un bon début même si on sait que le King aime jouer les point forwards en montant la balle pour annoncer les systèmes. La deuxième qualité du champion NBA 2018, c’est qu’il est un sniper réputé dans le circuit. Déjà adroit avant de rencontrer les Splash Brothers, il est devenu élite dans le domaine et apporte un peu de spacing à L.A. qui en aura bien besoin pour libérer des espaces à son duo de All-Stars. Cette saison, Quinn Cook c’est 6,9 points, 2,1 rebonds et 1,6 assist à 40,5% du parking. L’année d’avant c’était même 9,5 points de moyenne à 44,2% from downtown. Enfin, c’est un natif de D.C., comme Kevin Durant. Ça risque d’être compliqué de le faire revenir en Californie maintenant qu’il a signé un joli contrat à Brooklyn mais ça peut quand même servir à impressionner deux-trois badauds pas très au point sur l’actualité NBA comme les deux tiers du Staples Center finalement. Et puis, tout comme JaVale MCgee, le guard a cet avantage d’avoir fait partie intégrante de la dynastie des Warriors avec tous les secrets que ça implique. Ce n’était peut-être pas le joueur le plus indispensable de Steve Kerr mais il a cette intelligence qui lui permet d’être productif dès que son coach fait appel à lui. Une caractéristique qu’il tient de la G League où il a dû persévérer pour se faire une place au soleil.

Bonne signature des Lakers qui tentent de faire au mieux avec ce qu’il reste sur le marché. Bien sûr, il faudra signer un autre meneur au minimum mais Quinn Cook rempli bien les besoins de sa nouvelle équipe et à ce prix-là c’est presque cadeau.

Source texte : Yahoo! Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top