Equipes

LeBron et AD d’un côté, Kawhi et PG-13 de l’autre : préparez-vous, la bataille de Los Angeles s’annonce all-time !

Le Staples Center sera « The Place To Be » la saison prochaine.

Source image : YouTube

Même ville, même salle, et désormais même objectif. Avec l’arrivée d’Anthony Davis aux Lakers et celles de Kawhi Leonard et Paul George aux Clippers, les deux franchises de Los Angeles ont recruté du très lourd pour jouer le titre la saison prochaine, ce qui promet une bataille locale immense. Ça va être épique les amis !

Quand vous avez deux franchises NBA qui évoluent dans la même ville, il y a forcément une rivalité qui s’installe, surtout quand elles partagent la même salle, comme c’est le cas à Los Angeles avec le Staples Center. Mais pendant longtemps, dans la Cité des Anges, on avait du mal à employer le mot rivalité avec la domination sans partage des Lakers associée à la célèbre médiocrité des Clippers. Tout cela a commencé à changer quand les Clips version Lob City, guidés par Blake Griffin, Chris Paul et DeAndre Jordan, ont commencé à prendre le pouvoir en réalisant de bien meilleures saisons que leurs colocataires du Staples, en chute libre à partir de 2013 et la rupture du tendon d’Achille de Kobe Bryant. Alors évidemment, au niveau de l’aura et de l’histoire, les Clippers n’ont jamais évolué dans la même stratosphère que les Lakers, mais ça fait plusieurs années maintenant qu’ils dominent la ville en termes de résultats, LeBron ou pas d’ailleurs. Bah oui, même la saison dernière, qui était censée être celle du renouveau avec l’arrivée du King en ville, la meilleure équipe de Los Angeles jouait en blanc, rouge et bleu. Une qualification en Playoffs avec 48 victoires au compteur alors que personne ne comptait sur eux, le tout avec une série magnifique face aux Warriors au premier tour, bonjour la saison kiffante. Tout l’inverse de la bande à LeBron, où c’était le bordel complet en coulisses comme sur le terrain. Mais la dynamique a aujourd’hui complètement changé des deux côtés, et on est sur le point d’assister à une rivalité qui pourrait bien créer des émeutes dans la ville de Los Angeles.

Durant l’intersaison, ce sont les Lakers qui ont frappé en premier avec le transfert d’Anthony Davis. Boom ! Attendu depuis longtemps dans la Cité des Anges, ce trade a tout de suite propulsé la mythique franchise californienne parmi les candidats au titre NBA 2020. En même temps, quand vous associez un monstre comme AD à un cyborg comme LeBron James, il ne faut pas être Einstein pour comprendre que ça peut faire très mal. Mais ça, c’était bien avant la folie de la free agency. Une folie qui a peut-être atteint son paroxysme dans la nuit de vendredi à samedi, avec l’arrivée de Kawhi Leonard aux Clippers, accompagné par Paul George, transféré d’Oklahoma City à Los Angeles. Un véritable tremblement de terre qui a été ressenti jusqu’à Las Vegas. Donc pour récapituler, on aura dans la même ville quatre des dix meilleurs joueurs de la planète basket, avec LeBron et AD côté Lakers, contre Kawhi et PG-13 côté Clippers. Wow ! Les derbys entre les deux franchises de L.A. risquent d’être particulièrement épiques et rien que d’imaginer une série de Playoffs entre elles provoque des frissons partout. A l’heure actuelle, les Lakers sont encore en train de bricoler construire leur effectif autour de leur duo de superstars, tandis que les Clippers sont plus en avance avec de nombreux cadres de l’an dernier qui sont toujours sur place (Patrick Beverley, Lou Williams, Montrezl Harrell). Quand on regarde la gueule des deux rosters de façon plus globale, on a forcément envie de donner l’avantage aux Clips, surtout qu’il ne faut pas oublier que BronBron a 34 piges aujourd’hui tandis que Kawhi et PG-13 sont en plein prime.

Mais cette rivalité a aussi un potentiel énorme car Leonard et George sont originaires de la région de Los Angeles et ont souvent été liés aux Lakers. Les deux superstars ont plusieurs fois exprimé leur volonté de jouer dans la Cité des Anges. C’est désormais le cas, mais il y a des chances que les fans de la franchise pourpre et or ragent sévère contre eux aujourd’hui. Non seulement c’est sous le maillot des Clippers qu’ils vont poursuivre leur carrière, mais ça va encore plus loin que ça. Rappelez-vous Paul George l’été dernier, quand il a tout simplement ignoré les Lakers au moment d’être agent libre afin de prolonger au Thunder. Tiens, c’était il y a un an jour pour jour en plus. Et maintenant, il a demandé un transfert pour finalement finir aux Clips ? Clairement, ça ne va pas arranger son cas auprès des supporters de LAL, mais ça il s’en tape royalement. Et puis que dire de Kawhi, qui a fait attendre les Lakers pendant toute une semaine pour comploter dans son coin et en fin de compte signer dans l’autre franchise de la ville, le tout en compagnie de PG-13. Pendant ce temps-là, Rob Pelinka et ses copains ont vu de nombreux agents libres signer ailleurs et doivent désormais se débrouiller pour monter un effectif avec ce qu’il reste sur le marché. Dans le jargon, on appelle ça se faire fumer en beauté. Et comme si ça ne suffisait pas, c’est la légende des… Lakers Jerry West, aujourd’hui conseiller aux Clippers, qui a fortement aidé à la mise en place de cette masterclass. Quand on pense que le Logo était intéressé pour revenir dans le front office des Lakers il y a deux ans et que ces derniers ont finalement donné les clés à Rob Pelinka et Magic Johnson…

Dans l’histoire de cette ville, la rivalité entre les Lakers et les Clippers n’a jamais vraiment décollé. Mais là, avec des superstars et des grandes ambitions de chaque côté, il y a moyen que ça prenne des proportions énormes. On peut avancer le temps ou pas ? 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top