Equipes

Gangs of Los Angeles, Hors-Série spécial Kobe : la Cité des Anges honore son héros

RIP Kobe Bryant, 1978 – 2020.

Source image : YouTube

Depuis le début de la saison, un vendredi sur deux, on se penche sur la rivalité made in Los Angeles entre les Lakers et les Clippers. On parle de la forme des deux équipes, de la hype, on met en avant les petites piques lancées par-ci par-là, et on souligne les moments marquants de la quinzaine écoulée. Mais aujourd’hui, cinq jours après le décès de Kobe Bryant, Gianna et les sept autres personnes présentes dans ce foutu hélicoptère, on a voulu faire un papier hors-série pour revenir sur l’importance que possédait le Black Mamba dans le cœur des Angelinos, ainsi que sur l’impact de cette terrible tragédie.

Difficile, difficile de sortir un épisode classique après le drame de dimanche dernier. Difficile de parler véritablement de basket après la perte de cette icône de la Cité des Anges. Kobe Bryant était associé à la ville de Los Angeles comme peut l’être encore aujourd’hui Magic Johnson. Sans rentrer dans le débat du meilleur joueur de l’histoire des Lakers, le Black Mamba faisait partie de la culture locale. Il était présent dans le cœur des Angelinos, qui l’ont vu grandir pendant deux décennies, passant d’un gamin ambitieux et un poil insolent à une légende de son sport. 20 saisons sous le maillot de la franchise pourpre et or, cinq titres NBA remportés, des records, une multitude de moments all-time mais aussi quelques bas… tout ça, ça forme évidemment d’énormes liens et la relation qui existait entre Kobe et les habitants de L.A. était très spéciale. Pour s’en rendre compte, il suffit de voir le nombre de personnes qui sont allées se recueillir devant le Staples Center juste après sa mort, fans de basket ou pas d’ailleurs. Certains pleuraient, certains scandaient son nom, certains partageaient leurs meilleurs souvenirs concernant le Black Mamba, mais tous étaient là pour montrer à quel point Kobe Bryant comptait à leurs yeux. Car Kobe était un héros pour beaucoup de gens, sur la planète entière mais particulièrement à Los Angeles. Il était énormément respecté, peu importe le groupe ethnique, le statut social ou le poids du compte en banque. Certes, ça sonne un peu cliché au premier abord mais ça sonne surtout très vrai. Quelque part, comme a pu le dire un fan des Lakers interrogé par The Guardian, une partie de Los Angeles est morte avec le décès de Kobe. Nombreux sont ceux qui ont eu le sentiment d’avoir perdu un proche, d’avoir perdu une partie d’eux-mêmes tout simplement.

À travers ces images à l’extérieur du Staples Center, on voit à quel point la perte de Kobe a pu rassembler les gens, ce qui montre l’énorme impact qu’il a laissé du côté de Los Angeles. Et la nuit dernière, c’est à l’intérieur même de la fameuse salle que la Cité des Anges a continué à rendre hommage à son héros. Jeudi, on a en effet assisté au tout premier match de basket au Staples depuis la tragédie de dimanche dernier. Les Lakers et les Clippers auraient dû s’affronter dans la nuit de mardi à mercredi pour un gros choc version Battle of L.A., mais la partie a été reportée suite à la terrible nouvelle. C’est donc la rencontre entre les Clippers et les Kings qui a permis au basket de reprendre ses droits, une rencontre évidemment placée sous le signe du Black Mamba. Malgré la rivalité avec les Lakers, l’autre franchise de Los Angeles a rendu un magnifique hommage à Bryant. Parce qu’au final, il n’y a plus vraiment de rivalité dans ce genre de moment. Alors qu’ils recouvrent depuis plusieurs années maintenant les bannières de champion et les maillots retirés des Lakers lorsqu’ils évoluent au Staples Center, les Clippers ont cette fois-ci mis la lumière sur les deux numéros de Kobe, le 8 et le 24, histoire de l’honorer comme il se doit. Ils se sont également échauffés avec des T-shirts honorant Bryant. Et puis une vidéo a ensuite été diffusée sur l’écran géant, avec Paul George dans le rôle de narrateur, lui qui a idolâtré Kobe durant son enfance. Attention, y’a moyen de verser quelques larmes supplémentaires. Le message, la bande son, les images, les 24 secondes de silence… c’est à la fois triste et beau. La beauté dans la douleur, comme disait Kobe quand il était encore parmi nous.

« Notre ville souffre. Il y a quatre jours à Calabasas, neuf personnes ont perdu la vie, laissant un grand vide dans le cœur de Los Angeles. Nous nous rassemblons ce soir, dans la maison qu’a bâtie Kobe Bryant, pour l’honorer, lui et les autres. Kobe était autant synonyme de la Californie du Sud que le soleil, il a impacté chaque centimètre, il est arrivé à L.A. comme un prodige, il est devenu un phénomène et a pris sa retraite comme une institution locale et une icône internationale. Le déferlement d’émotions lors des 96 dernières heures est la preuve de son impact éternel. Qu’il jouait avec vous ou contre vous, son allure était inimitable. Son dynamisme, sa détermination, sa motivation… il a gagné cinq titres avec les Lakers et peu après son dernier fadeaway, il a gagné un Academy Award. Il était un raconteur d’histoire, un mentor, mais avant tout, un père. »

L’émotion sera sans doute encore plus forte la nuit prochaine quand les Lakers vont fouler le parquet du Staples Center pour la première fois depuis la mort du Mamba. En début de semaine, les membres de la franchise pourpre et or se sont rassemblés autour d’un déjeuner pour partager quelques anecdotes croustillantes sur Kobe afin de pouvoir repartir de l’avant. Une étape importante dans le processus d’acceptation de sa mort, même s’il va falloir du temps pour véritablement pouvoir passer à autre chose. L’ensemble de la famille Lakers est encore sous le choc, surtout ceux qui ont côtoyé Kobe de très près. De Jerry West à Shaquille O’Neal, en passant par Magic Johnson, Rob Pelinka ou encore Jeanie Buss, les différents témoignages ont été poignants. En tout cas, cette rencontre face aux Blazers vendredi aura une atmosphère unique. Peu de précisions ont été apportées concernant la manière avec laquelle les Lakers vont honorer l’un des meilleurs joueurs de leur histoire, mais ça sera un moment qui restera gravé à coup sûr dans les mémoires. Kobe a apporté énormément d’excitation et de kiff aux fans des Lakers dans cette salle, et ceux qui seront à nouveau à l’intérieur du Staples Center pour ce match vont vivre un moment de communion intense en émotions. LeBron James et ses potes tenteront quant à eux d’honorer la légende sur le parquet en remportant la rencontre face à Portland. On a vu Kobe et sa fille Gianna à plusieurs reprises au Staples cette saison pour encourager les hommes de Frank Vogel, et une victoire serait peut-être la meilleure manière de les honorer.

Gagner pour Kobe. Rendre Kobe fier. C’est ce genre de slogan qui résonne aujourd’hui du côté de Los Angeles, et pas uniquement autour des Lakers et leurs fans. Juste avant le match des Clippers face aux Kings, perdu d’ailleurs par l’équipe de L.A., le coach Doc Rivers a clairement indiqué que la plus belle façon de lui rendre hommage, c’était d’aller au bout. Et on peut dire qu’il sait de quoi il parle le Doc, lui qui a affronté le bonhomme à deux reprises en Finales NBA (via ESPN).

« La meilleure manière d’honorer Kobe, et on a parlé de ça dimanche, c’est de gagner. Pas seulement ce soir, mais gagner le titre. C’est vers ça qu’on veut se diriger. C’était déjà le cas, et puis il y a cette tragédie qui arrive. Je pense que nos gars comprennent que si vous voulez le saluer, le meilleur moyen est de faire des sacrifices pour gagner, comme Kobe a pu le faire. Pour arriver au bout, on va devoir faire la même chose, sinon on ne gagnera pas. »

Chez les Lakers comme chez les Clippers, la suite de la saison sera forcément dédiée en partie au Black Mamba. Rivales mais solidaires dans la douleur, les deux franchises de la Cité des Anges partagent aujourd’hui cette tragédie. Kobe a inspiré énormément de joueurs et notamment les superstars présentes dans les deux équipes, comme LeBron évidemment, mais aussi le duo Kawhi Leonard – Paul George, tous les deux originaires de Los Angeles. Évidemment, personne ne s’attendait à être frappé par un tel drame, mais c’est désormais la nouvelle réalité de L.A., et il va falloir vivre avec.

Bientôt une semaine après la mort de Kobe Bryant, la Cité des Anges tente doucement de se relever suite au drame. Les Lakers et les Clippers ont le même objectif, ils évoluent dans la même ville et la même salle, et doivent désormais faire face à la même tragédie. Il faudra du temps pour véritablement faire le deuil, mais le Black Mamba serait le premier à dire que la vie continue et qu’il y a un titre à aller chercher. Alors au boulot, #MambaMentality.

1 Comment

1 Comment

  1. Alex

    31 janvier 2020 à 17 h 23 min at 17 h 23 min

    Étant actuellement à LA, je peut vous dire que la ville est en deuil. On voit tout les 50 mètre des maillot, t-shirt, pull à l’effigie de Kobe. Des message RIP Kobe sur les transport en commun, des vente de produit à son image à tout les magasin. C’est juste incroyable Laura qu’à cet homme est l’influence qu’il a sur cette ville. Le match de ce soir va être très fort en émotion et le stade risque de pleurer, mais aussi vivre pour cette légende, l’émotion est clairement palpable et cette soirée risque dans historique, autent pour moi que pour tout les Angelinos present en ville mais aussi au stade
    RIP mon bro

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top