Lakers

Lakers 2019-20 : le timing n’est pas idéal pour se construire une équipe, bonjour le chantier

Le front office des Lakers a encore du taff.

Source image : Youtube

Nos amis Lakers viennent de se prendre une douille assez monumentale, et il va falloir très vite rebondir. Kawhi a finalement décidé de partir chez les Clippers, et c’est un peu en catastrophe que Rob Pelinka doit construire son équipe. Vu ce qu’il reste sur le marché, bonjour le chantier…

On espère que l’ami Rob a un talent particulier pour la maçonnerie, parce qu’il va devoir mettre sacrément la main à la patte pour que la saison prochaine se passe bien. C’était limite prévisible, tant le plan mis en place par le front office des Angelinos paraissait bancal. Les Lakers étaient quasi inactifs depuis le début de la Free Agency, l’idée étant de garder leur matelas de 32 millions pour faire venir Kawhi absolument. Ah oui, ça avait une sacrée gueule sur le papier ce trio LeBron Kawhi AD, sauf que le scénario catastrophe est arrivé chez les Purple and Gold. Alors qu’une partie de la Cité des Anges pouvait exulter de voir The Klaw et PG13 débarquer, l’autre partie pouvait sacrément se mordre les doigts du plan établi. Maintenant il y a un peu d’argent de côté chez les Lakers, mais un effectif à construire en très grosse partie, et après six jours de FA c’est pas spécialement le moment idéal pour se lancer dans la construction d’un roster. Car oui, à l’heure actuelle, des types qui sont sous contrat avec les Lakers, il n’y en a pas cinquante…

  • Meneurs :

Quinn Cook

  • Arrières :

Danny Green / Kentavious Caldwell-Pope / Troy Daniels / Zach Norvell Jr.

  • Ailiers :

LeBron James / Jared Dudley

  • Ailiers-forts :

Anthony Davis / Kyle Kuzma

  • Pivots :

JaVale McGee

En ce moment, il y a un écho assez retentissant dans le vestiaire des Lakers. Vu comme c’est parti, Frank Vogel ne va pas avoir de très grosse marge de manœuvre niveau coaching l’an prochain. Mais même si on sait que ce n’est pas facile pour les fans, il faut essayer de relativiser, et on pourrait presque voir de la logique dans la réaction à chaud du front office des Angelinos. Passée la frustration de la douille signée The Klaw, les types se sont bougés pour faire venir Danny Green pour un sacré chèque, en plus de prolonger KCP et JaVale McGee. Ils viennent tout juste également de récupérer Quinn Cook pour le placer à la mène. Effectivement, ce n’est pas prêt de satisfaire une fan base qui se voyait déjà marcher sur l’Ouest l’année prochaine avec un monstre à trois têtes tout simplement incroyable. Mais si on essayait (oui, essayer) de voir le verre à moitié plein ? Pour l’instant, il y a déjà un énorme duo et l’idée est de l’entourer au mieux. Maintenant, vu comme la FA est partie dans tous les sens dès la première nuit, il ne restera pas de superstar à signer, ça c’est clair. Alors il faut choper un maximum de role player, ne serait-ce que pour avoir un back-up à chaque poste.

Et l’opération est lancée, puisque les Lakers ont décidé de faire parler d’eux aujourd’hui, et que ça risque de bouger encore dans les heures qui vont suivre. Pour le moment, on a déjà rempli le contrat de faire signer un maximum de bons shooters avec Green, KCP et Troy Daniels. A l’arrière, on est pas trop mal. A la mène ça a nettement moins de gueule, puisque si Quinn Cook vient de débarquer de Golden State et pourra apporter aux Lakers, c’est bien Alex Caruso qui est annoncé en potentiel back-up. On parlait un temps de Kemba Walker à la mène à L.A., et on se retrouve finalement avec un gars qui était encore en G League il y a trois ans avec toujours en ligne de mire une éventuelle prolongation de Rajon Rondo… Dur. Le chantier reste sacrément à faire dans la peinture également. Quand on sait que le seul et unique pivot n’est autre que ce bon vieux JaVale, ça pue quand même pas mal de la gueule. Si DeMarcus Cousins débarque, ça ne risque pas d’étonner grand monde. Personne ne voulait jusqu’à maintenant de ce bon DMC, mais on a quand même l’impression étrange que les Lakers n’ont pas trop le choix. Sinon, Jojo Noah est toujours libre, hein. Bref, au total ce sont au moins encore cinq joueurs qu’il faudrait rajouter dans les rangs des Lakers pour avoir un effectif qui commence à être complet. Ou alors LeBron devra jouer 48 minutes par match, et à tous les postes. Allez Rob, il y a du boulot.

Le tremblement de terre a salement laissé des traces chez les Lakers. Pas le temps de pleurer trente ans en regardant les highlights de Kawhi, les Angelinos ont perdu suffisamment de temps dans cette Free Agency. Il y a un duo monstrueux à entourer, mais surtout un effectif à compléter. Force et honneur les gars.

Source texte : Sportrac

Les visiteurs ont tapé :

2 Commentaires

2 Comments

  1. killerdescore

    6 juillet 2019 à 19 h 46 min at 19 h 46 min

    Leur avenir se joue l’an prochain ,title or bust
    LJ et AD vont boucher la cap à partir du contrat max d’AD ,les picks sont inexistants et les jeunes joueurs sont à NOLA
    l’avenir est loin d’être tout rose aux Lakers
    Alors qu’aux Clippers :O

  2. slipmuzik

    6 juillet 2019 à 21 h 31 min at 21 h 31 min

    mdr après les vidéos niquées en direct…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top