News NBA

Amar’e Stoudemire et Monta Ellis rêvent d’un retour en NBA : les Papis qui font de la résistance, NBA 2K11 aussi

Vous voulez jouer où les gars ?

Source image : Youtube

Comme chaque année, des joueurs sont présents sur le marché de la free agency alors qu’ils ne jouaient pas forcément l’an passé. Amar’e Stoudemire et Monta Ellis, draftés respectivement en 2002 et 2005, ne sont pas prêts de tirer un trait sur la NBA et souhaitent trouver un employeur.

Jordan Schultz d’ESPN a annoncé hier soir que les deux vétérans, en bonne santé, allaient s’entraîner à Las Vegas le 8 juillet prochain devant au moins cinq franchises de la Grande Ligue. Aucun d’entre eux n’a posé le pied sur un parquet NBA depuis 2016. Amar’e a depuis remporté un titre de champion avec le club israélite de l’Hapoel Jérusalem et s’est aussi essayé à la BIG3 League courant juin pour montrer qu’il était encore fit. On espère quand même que les franchises n’ont pas trop regardé ses matchs : capable de martyriser des intérieurs bedonnants, on voit aussi qu’Amar’e est capable du pire avec des séquences un peu hors du temps. De son côté, Ellis n’a pas donné de nouvelles au monde du basket depuis qu’il s’est fait couper par les Pacers en 2017. S’étant déjà prononcé sur l’envie d’un retour l’été dernier, on peut clairement imaginer qu’il s’est « entretenu » quelque peu pendant la saison 2018-19. Devant une free agency 2019 complètement folle, les anciens veulent tester le marché et se disent que tout est possible. Et le plus drôle dans cette histoire, c’est qu’on a des nouvelles d’eux mais pas de Melo qui doit encore être en train d’aligner les tirs à trois points dans son gymnase personnel.

Bon maintenant, il faut se demander qui pourrait signer nos deux anciens. Aucune info n’a été donnée sur l’identité des équipes qui vont venir les voir. En revanche, l’arrière et le pivot souhaiteraient par exemple rejoindre les Lakers. Les ex-NBAers ont annoncé clairement vouloir rejoindre un contender. Si par malheur hasard Kawhi venait à signer là-bas, le cap restant à L.A. s’élèverait à la modique somme de zéro dollar. Qui pourrait vouloir jouer à ce prix-là ? Bien justement, de vieux briscards en quête de kiff et/ou de bague sur le dos de LeBron et consorts. Rob Pelinka, manager général des Los Angeles Lakers, se retrouverait (en cas de signature de The Klaw) à devoir signer une demi-douzaine de vétérans au minimum pour entourer son Huge 3 (c’est comme un Big 3 mais en plus gros). Il se pourrait donc qu’il se penche, un jour, sur leur dossier de près ou de loin. Mais d’autres franchises peuvent aussi être des possibilités. Ces joueurs, bien qu’âgés, possèdent une expérience qui pourrait aider certaines équipes. Toutes les teams un peu juste niveau effectif mais ayant la volonté de jouer la bague seront amenées également à se poser la question. Sauf qu’on voit mal quand même les deux papis rebondir dans la NBA actuelle. Amar’e n’a rien d’un intérieur capable de stretcher (25% de réussite derrière l’arc sur sa carrière) et ne sera aucunement capable d’assurer un switch défensif sur les meneurs ultra-rapides de beaucoup d’équipes. De son côté, Monta serait un arrière capable de driver et de tirer à deux points mais il affiche, de la même façon, une piètre réussite de loin (31%). On ne remet pas en question leur capacité à scorer quelques points, eux qui ont ça dans le sang, mais plutôt leur apport potentiel par rapport à un autre vétéran.

Voici la nouvelle attraction de l’été, les vétérans qui vont repointer le bout de leur nez en espérant être signés par les jaune et violet. L’avenir seul nous dira où finiront Amar’e et Monta alors stay tuned comme ils disent aux States. 

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top