Bulls

Officiel : Adam Mokoka signe un two-way contract avec les Bulls, encore un Frenchie qui aura sa chance dans la Grande Ligue

Adam Mokoka

La colonie s’agrandit !

Source image : Youtube

Alors que l’on apprenait plus tôt la signature pour deux ans de Vincent Poirier à Boston, c’est un autre Français qui va débarquer en NBA pour faire ses preuves. Adam Mokoka, arrière formé au BCM Gravelines, a signé un two-way contract avec les Bulls. Il reste plus qu’à prouver garçon.

Cocorico, c’est comme ça qu’on dit dans ces moments-là, non ? Pas de Draft, pas de problème pour Adam Mokoka. Alors que le 20 juin dernier la soirée ne s’était malheureusement pas bien passée pour l’arrière de 20 ans qui n’a jamais entendu son nom être appelé sur l’estrade du Barclays Center, il a l’occasion de prendre sa chance aujourd’hui à Chicago. Selon Darnell Mayberry de The Athletic Chicago, c’est un two-way contract qui l’attend dans l’Illinois. Les Bulls et son club formateur de Gravelines sont venus confirmer la nouvelle dans la foulée. Il va désormais avoir 45 jours avec l’effectif des taureaux pour prouver ce qu’il a dans le bide, et évoluer le reste du temps avec l’équipe de G League des Bulls de Windy City. A tout moment, les dirigeants de Chicago se réservent le droit de le signer, il va donc falloir que Adam montre de quoi il est capable à chaque petite minute qu’il passera sur un parquet, que ce soit pendant les workouts ou en match. S’il n’a pas eu la chance de Vincent Poirier de signer tout de suite un contrat officiel, il aura l’occasion, exactement comme Jaylen Hoard, de faire ses preuves sur un temps limité. Et pour le moment, il devrait pouvoir se contenter de cette chance-là.

Formé dans le nord, le garçon pourvait espérer être drafté au second tour, notamment grâce à son physique NBA ready. Après avoir été élu meilleur jeune de la saison en Jeep Elite lors de la saison 2017-18, il était parti faire ses gammes en Serbie avec l’équipe du KK Mega Bemax. Cette année, il tournait à 11 points à 41% au tir, 3,8 rebonds, 3,7 passes et 1,3 interception de moyenne dans l’ancien club de Timothé Luwawu-Cabarrot. On parle d’un joueur athlétique, parfaitement prêt pour la NBA du haut de son mètre 96 et avec ses 208 centimètres d’envergure… une araignée quoi.  Ca aide pas mal pour faire du garçon un solide défenseur en 1 contre 1, ce qui est clairement l’un de ses plus gros atouts. Offensivement c’est nettement plus mitigé, avec un vrai manque d’adresse et un playmaking plutôt moyen, et c’est peut-être ce qui a pu refroidir plus d’une franchise. On attendait son nom cité par Mark Tatum en fin de second tour… ce n’est pas arrivé mais Mokoka n’avait pas voulu retourner à Gravelines ou en Serbie. Bien lui en as pris, à peine deux semaines plus tard, il obtient sa chance aux USA. Champion d’Europe -18 avec Frank Ntilikina et Sekou Doumbouya en 2016, on espère qu’il suivra l’exemple des copains et qu’il signera définitivement dans une franchise lui aussi.

Désormais, Adam Mokoka a les cartes en mains pour réaliser son rêve de NBA. Il le touche du doigt, et c’est en profitant de chaque minute qui lui sera accordé en G League ou avec les Bulls, que le Frenchie qu’il pourra le concrétiser. En tout cas, on commence à avoir une sacrée pelletée de Français dans notre NBA et ça fait bien plaisir.


Source texte : Bulls

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top