Blazers

Jaylen Hoard a finalement passé une belle soirée : pas de Draft pour le Frenchie mais un contrat avec les Blazers, allez ça passe

Jaylen Hoard

Petit cocorico, mais cocorico quand même.

Source image : YouTube

Il fait partie de ceux qui ont terminé la soirée déçus. Le nom de Jaylen Hoard n’a pas résonné du côté de Brooklyn mais le Frenchie aura tout de même l’occasion de faire ses preuves très vite afin de se frayer une place en NBA. La raison ? Un coup de fil des Blazers, la franchise de l’Oregon proposant en sortie de Draft au fils d’Antwon un two-way contract qui lui permettra peut-être de défoncer une porte restée fermée la nuit dernière.

Les plus optimistes, dont le clan du joueur bien sûr, auraient préféré voir le nom de Jaylen Hoard appelé par Mark Tatum la nuit dernière, mais tout comme le géant Tacko Fall ou le grand espoir Florian Hessique, c’est par un autre circuit que la Draft que l’ancien étudiant de Wake Forest devra intégrer la Grande Ligue. Déception donc, mais vite atténuée par l’intérêt que lui ont porté les Blazers. C’est donc sur un two-way contract que l’on part, et si les termes de ce genre de bail restent diablement sinueux, la fenêtre est désormais ouverte pour un gamin ayant fait de la NBA son objectif depuis déjà pas mal d’années.

Véritable energizer et phénomène athlétique aux mensurations parfaites, oui on est amoureux, Jaylen devra user de toute sa science pour se faire une gâche au soleil, science apprise dans la fac qui a vu passer entre autres Tim Duncan et Chris Paul, on a vu pire au niveau du QI Basket. Pas forcément à l’aise avec son dribble ou son tir, Jaylen reste aujourd’hui un projet très brut de décoffrage mais la trajectoire de Giannis Antetokounmpo, au hasard, laisse à penser qu’avec du taf et une bonne étoile pas trop loin tout reste possible dès lors que le premier pied est posé. Jaylen sera très probablement testé dès le mois de juillet lors de la mythique Summer League de Vegas, et les quelques jours passés devant p^lus de journalistes que de spectateurs agiront ainsi comme – déjà – un tournant décisif dans sa jeune carrière.

On surveillera en tout cas les progrès d’un gamin qui reste malgré tout l’un des joyaux de notre beau pays, même si 90% des gens doivent aujourd’hui penser qu’un mec qui s’appelle Jaylen Hoard doit bien être né dans l’Arkansas avant d’avoir grandi dans le Maine ou le Massachusetts. Mais non mais non, Jaylen est bien un petit gars bien de chez nous, et on ne se gênera pas de le dire lorsqu’il accompagnera Damian Lillard et C.J. McCollum dans le starting five des derniers finalistes à l’Ouest. Deal ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top